Mardi 25 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Les griefs de Soumana Sako contre certains ministres et leaders religieux

Mis à l’écart lors de la première marche de la plateforme « Antè Abana » « Touche pas à ma Constitution », les leaders de l’opposition ont pris cette fois-ci les devants. Ils se sont arrangés pour être visibles sur la tribune.

Mais à part Soumana Sako, aucun d’entre eux ne s’est adressé aux marcheurs.

Cet ex-Premier ministre sous Moussa Moussa Traoré, dans son adresse s’est vivement attaqué à certains ministres et cadres du régime, Me Baber Gano, Me Kassoum Tapo, Bocari Tréta et Manassa Danioko. Il a mis au défi la présidente de la Cour constitutionnelle de se rendre à Kidal et Bocari Tréta de faire le déplacement sur Hombori. Il ira même plus loin en leur donnant un carton rouge.

Dans un rappel, l’ancien PM du président Moussa Traoré s’en est pris aussi aux leaders religieux, en leur demandant de prendre leurs responsabilités face à cette révision qui divise les maliens. Sous-entendant dans ses propos, que ceux-ci doivent garder le silence, par rapport à la situation que traverse notre pays. Il semble, sans doute oublier que ces leaders religieux sont des patriotes comme tout autre malien soucieux du devenir du pays.

DMD

Source: 22 Septembre

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Tout sauf candidat [Rediffusion]

25 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] CAN: approuvez-vous la nouvelle formule?

25 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017