Mardi 25 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Burkina Faso: Bassolé reçoit ses premières visites depuis sa sortie de prison

Au Burkina Faso, le général Djibrill Bassolé, assigné à résidence, reçoit les premières visites depuis sa sortie de prison. La nouvelle résidence de l'ex-patron de la diplomatie burkinabè est sous haute sécurité, même si des travaux d'aménagements sont toujours en cours.

Les parents, amis et connaissances se pressent pour prendre de ses nouvelles.

Alors que les aménagements sont en cours à la nouvelle résidence du général Djibrill Bassolé, c'est Rosalie, son épouse, qui accueille et installe les premiers visiteurs. L'ambiance est bon enfant. Il y a même des éclats de rire.

Après les salutations d'usage, l'ex-ministre des Affaires étrangères discute quelques minutes avec ses invités. Les échanges tournent autour de son état de santé et son moral. « C’est un sentiment de joie qui nous anime, qu’il ait retrouvé la liberté, même s’il est assigné à résidence. Il a au moins sa liberté », confie une femme. « Nous l’avons trouvé dans un endroit isolé, ajoute un homme, ça peut être interprété actuellement à notre avis comme une forme de séquestration. » « C’est vrai que physiquement, poursuit un autre, je peux dire qu’il est assez diminué. Mais nous avons espoir qu’avec le temps, avec la liberté qu’il a eue, même psychologiquement et physiquement, il pourra retrouver sa forme d’antan, et avec les soins adéquats aussi. »

En retour Djibrill Bassolé exhorte ses amis et partisans au respect strict de la légalité et à la préservation de l'intérêt supérieur de la nation. « Il nous a prodigué des conseils afin qu’on ne réponde pas aux attaques, aux agressions », dit une autre Burkinabè.

A la sortie, les visiteurs repartent chez eux heureux d'avoir enfin vu le général Djibrill Bassolé. Mais  ses parents et amis émettent le vœu de voir l'ex-ministre des Affaires étrangères rejoindre son domicile familial.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Délégation gondwanaise à l’ONU

25 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Afrique : Faut-il s’inquiéter des investissements chinois ?

25 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018