Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Boubèye met sa démission dans la balance

La problématique du toilettage gouvernemental va-t-elle déboucher sur une rupture définitive entre le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga et le président IBK ?

De source bien introduite, en tout cas, le chef du Gouvernement, dans une logique de  mettre à exécution sa menace de vider de son équipe les Ministres de la CMP dont les partis n’ont pas clarifié leur soutien à IBK, a posé à nouveau la question de la cohabitation, la semaine dernière.

Le hic, à en croire notre source, est que le Premier ministre parait rencontrer une vigoureuse fin de non-recevoir du côté de son employeur, lequel semble tenir à ses partenaires du PASJ comme à la prunelle de ses yeux.

De quoi effaroucher le locataire de Koulouba qui avait juré de mettre un terme à la mission des ministres dont la formation n’aura pas clarifié sa  position pour 2018 avant le 31 Mars, une échéance déjà épuisée.

Il nous revient, de même source, qu’une autre date butoir a été accordée aux intéressés par le chef du Gouvernement qui aurait même menacé de rendre le tablier si sa décision continue de ne pas rencontrer l’assentiment du président sortant, non moins candidat à sa propre succession.

La Rédaction

Source: Le Témoin

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018