Lundi 22 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Infrastructures sportives : Plusieurs directeurs de stades et centres relevés

Depuis sa nomination à la tête du département des Sports, Me Jean Claude Sidibé ne cesse d’innover avec de belles initiatives, pour apporter sa touche au développement et à la promotion du sport au Mali.

Cela passe obligatoirement par une meilleure gestion des infrastructures sportives et le choix d’hommes de qualité. C’est dans ce cadre qu’il a décidé d’apporter de changement au niveau de plusieurs infrastructures sportives, notamment des stades et des centres, avec la nomination de nouveaux directeurs généraux par Arrêté N°1208/MS-SG du 17 avril 2018. Ainsi, Mohamed Kélètigui Dembélé (Inspecteur de la jeunesse et des sports) est nommé directeur du Stade Modibo Kéïta. Il remplace à ce poste Amadou Maïga, également Inspecteur de la jeunesse et des sports.

Au niveau du Stade du 26 Mars, le nouveau chef s’appelle Mme Gnagalé Traoré, Professeur titulaire de l’enseignement secondaire. Elle succède à Alkaya Touré. Aliou Souleymane et Samba Sow sont respectivement nommés directeurs du Stade Mamadou Konaté et du Stade Ouézzin Coulibaly. A San, le nouveau directeur du Stade est Issa Traoré. Il remplace désormais Djibril Diarra.

S’agissant du Centre d’entrainement pour sportifs d’élite Ousmane Traoré dit Ousmanebleni de Kabala, c’est Mme Marie Germaine Dakouo (Inspectrice de la jeunesse et des sports) qui sera aux commandes, en remplacement de Fanyéri Diarra (Professeur de l’enseignement secondaire).

Source : Aujourd’hui-Mali

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018