Lundi 22 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

C'est Qui Ça ?

Bocari Tréta

Le bureau politique national du RPM a un nouveau président. Il s’appelle Dr Bocary Tréta, secrétaire général du bureau sortant. Il remplace à ce poste un autre membre fondateur du parti, en la personne de Dr Boulkassoum Haïdara.

En effet, Bocary Tréta fut un militant de la première heure de l’ADEMA avant de passer au Rassemblement pour le Mali (RPM) après la scission de 2000. Il fit partie des militants ADEMA qui ont choisi de suivre Ibrahim Boubacar Keita quand celui-ci a claqué la porte du parti de l’Abeille, avant de mettre le RPM sur les fonts baptismaux. Né en 1954 à Diondiori dans la région de Mopti, Bocary Tréta est titulaire d’un doctorat en alimentation et nutrition animale de l’Académie vétérinaire de Moscou obtenu en 1987. Après des études fondamentales (1963-1972) à Ténenkou, et secondaires (1972-1976) à l’Institut polytechnique rural (IPR) de Katibougou, Tréta s’envole pour l’ex-URSS, précisément pour l’Université de l’amitié des peuples Patrice Lumumba de Moscou. Il y décroche le doctorat d’Etat mentionné plus haut et un diplôme d’interprète russe-français. Entre 2011 et 2012, il est nommé ministre de l’Elevage et de la Pêche. Cette expérience gouvernementale fut interrompue par le coup d’Etat de mars 2012. Après son accession au pouvoir en 2013, le président Ibrahim Boubacar Keita lui confiera le portefeuille de l’Agriculture dans le gouvernement. Poste qu’il quittera en 2015, avant d’être appelé pour diriger le conseil d’administration de la Banque malienne de solidarité.

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018