Mardi 25 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mgr Jean Zerbo devient le premier cardinal du Mali

Un nouveau cardinal pour l'Afrique, le premier pour le Mali : Jean Zerbo, l'archevêque de Bamako, a été créé mercredi 28 juin cardinal par le pape François lors d'une cérémonie de consistoire dans la basilique Saint-Pierre. La rumeur de son absence avait enflé ces derniers jours dans la ville éternelle, alors qu'il est cité avec d'autres responsables de l'Eglise malienne dans une affaire d'évasion fiscale.

Avec notre correspondant au Vatican,  Olivier Bonnel

Il avait été annoncé souffrant et dans l'impossibilité de venir à Rome, mais Jean Zerbo a bien revêtu la pourpre cardinalice devenant ainsi le premier cardinal de l'histoire de son pays, le vingt-cinquième du continent.

Mais le Vatican, d'ordinaire très à cheval sur le protocole, a changé les règles au dernier moment : alors qu’au début de la cérémonie l'archevêque de Bamako devait prendre la parole pour remercier le Pape au nom des cinq nouveaux cardinaux, c'est l'archevêque de Barcelone Juan José Omella qui s'est chargé de le remplacer. Comme si l'on ne voulait pas mettre trop en avant le prélat, à la tête d'une Eglise pauvre mais accusée de posséder des comptes en Suisse crédités de 12 millions d'euros.

L'arrivée de Jean Zerbo s'est d'ailleurs faite toute en discrétion à Rome, samedi dernier. Il n'a pas logé à la maison Sainte Marthe au Vatican mais chez les missionnaires d'Afrique, ne souhaitant pas être dérangé par la presse. Le pape François semble avoir fermé les yeux sur les soupçons qui visent l'Eglise malienne et préféré voir dans son nouveau cardinal un artisan du dialogue entre les religions dans son pays. Une délégation interreligieuse venue du Mali mais aussi du Bénin et du Togo était d'ailleurs présente dans la basilique Saint-Pierre pour accompagner Jean Zerbo.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Tout sauf candidat [Rediffusion]

25 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] CAN: approuvez-vous la nouvelle formule?

25 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017