Mardi 19 Février 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Coopération Mali Chine : Un diplomate chinois demande à la communauté internationale d’aider le Mali à renforcer ses capacités sécuritaires

Un diplomate chinois a récemment demandé à la communauté internationale d’aider le gouvernement du Mali à renforcer ses capacités en matière de sécurité et de lutte antiterroriste, afin qu’il puisse faire face aux menaces de plus en plus complexes qui ont émergé dans le nord et le centre du pays.

La paix et la sécurité au Mali sont étroitement liées à la situation sécuritaire générale dans le reste de la région, et des approches globales doivent donc être adoptées pour lutter contre les activités terroristes au Mali et dans les pays voisins, a déclaré au Conseil de sécurité Wu Haitao, représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations Unies.

« La Chine apprécie les efforts fournis par le gouvernement et par le peuple maliens pour appliquer l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali de 2015. Ces efforts ont débouché sur de véritables progrès », a-t-il indiqué.

La situation sécuritaire continue cependant à se dégrader dans le nord et le centre du Mali, où les activités terroristes sont devenues endémiques. La communauté internationale doit en conséquence continuer à soutenir la paix et le développement au Mali, a-t-il affirmé.

« Tout en respectant l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale du Mali, la communauté internationale doit l’aider à consolider ses capacités en matière de développement local et de gouvernance. Le régime de sanctions doit par ailleurs avoir pour but de soutenir le processus politique, en stricte conformité avec le mandat du Conseil de sécurité », a affirmé M. Wu.

Le diplomate chinois a souligné que la Chine était prête à travailler de concert avec la communauté internationale pour contribuer à la paix et à la sécurité du Mali.

Le gouvernement malien a signé en 2015 un accord avec les milices pro-gouvernementales et avec certains groupes rebelles dans le but de mettre fin aux hostilités, de lancer des programmes de développement dans les régions troublées du nord, et de ramener la paix et la stabilité dans le pays.

Le conflit qui sévit dans le nord du Mali a débuté en 2012. Malgré la signature d’un accord, la situation en matière de sécurité reste depuis lors volatile, avec un nombre croissant d’incidents en 2018.

Xinhua avec depechesdumali

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Redevenir opposant historique

18 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Libye : que reste-t-il de la révolution de 2011 ?

18 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019