Algériens, Marocains et Tunisiens : allocation touristique et fortunes diverses des touristes maghrébins

Publié le 21 juin
Source : JEUNE AFRIQUE

C’est l’une des incongruités des trois pays du Maghreb central : le touriste marocain, tunisien ou algérien désireux de voyager à l’étranger se voit imposer un montant maximal annuel de devises qu’il peut emporter avec lui. C’est ce qu’on appelle « l’allocation touristique ».

Premier constat : non seulement les écarts entre pays sont importants, mais ils se creusent d’année en année. Les Marocains – de loin les mieux lotis – avaient droit jusqu’ici à 40 000 dirhams (près de 3 700 euros) par année civile. Au 1er janvier, la somme a été revue à la hausse, pour tenir compte de l’inflation et de la légère dépréciation de la monnaie. L’Office des changes (OC) en fixe désormais le plafond à 45 000 dirhams. Le royaume ne fait pas de ­distinction entre adultes et enfants, contrairement à la Tunisie et à l’Algérie.

Source : Jeune Afrique

Commentez avec facebook