Mardi 16 Juillet 2024

Trésor humain vivant : Le chérif de Nioro reçoit sa distinction des mains du premier ministre

Arrivés dans la Cité religieuse hier matin, Dr Choguel Kokalla Maïga et sa délégation ont reçu un accueil mémorable. Le chef du gouvernement a loué les qualités exceptionnelles du récipiendaire et tout ce qu’il a fait pour la paix et la stabilité dans notre pays.

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga s’est déplacé, hier à Nioro du Sahel, pour remettre au Chérif Mouhamadou Ould Cheick Hamahoulla Haïdara dit Bouyé, sa distinction nationale de Trésor humain vivant, magnifiant ainsi tout l’honneur qui revient au leader religieux. Le chef du gouvernement était accompagné du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Andogoly Guindo et du ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra.

C’est aux environs de 8 heures que la délégation du Premier ministre a atterri à l’aéroport Cheick Ahmada Hamahoulla de Nioro. À sa descente d’avion, Dr Choguel Kokalla  Maïga a été accueilli par les autorités administratives et politiques, avec à leur tête le gouverneur, le colonel Ali Anadjim. Les  populations de la ville de Nioro et ses environnants sont sorties en masse pour réserver un accueil mémorable au chef du gouvernement. Elles ont manifesté leur joie pour la désignation du Chérif de Nioro comme Trésor humain vivant par les autorités de la Transition.

De l’aéroport Cheick Ahmada Hamahoulla à la maison des hôtes du Chérif Mouhamadou Ould Cheick Hamahoulla Haidara, la délégation a pris un énorme bain de foule. élèves, jeunes, femmes et hommes de tout âge sont sortis massivement pour accueillir dignement le Premier ministre et  sa délégation.

En respect pour la mobilisation exceptionnelle, Dr Choguel Kokalla Maïga est descendu de son véhicule pour saluer la foule de gens massés le long de la route. Des banderoles et des tee-shirts aussi exprimaient des messages de l’accompagnement du Cherif de Nioro aux autorités de la Transition. Sur les affiches brandies par les disciples de l’homme religieux, on pouvait lire : «Le Chérif de Nioro remercie la Transition pour sa distinction de médiateur social» ;  «le Chérif de Nioro œuvre pour la souveraineté» ; «le Chérif de Nioro remercie le peuple pour sa résilience».  

C’est vers 12h40 que Chérif Mouhamadou Ould Cheick Hamahoulla Haïdara dit Bouyé a fait son apparition dans la maison des hôtes pour recevoir sa distinction honorifique des mains du Premier ministre. Le récipiendaire s’est réjoui du choix porté sur lui tout en précisant qu’il n’a jamais été intéressé par une médaille. «Mais, je l’accepte à cause du respect et de la considération dont je bénéficie des autorités de la Transition», a déclaré le Cherif de Nioro.

Toutefois, le dignitaire religieux a lié ces reconnaissances nationales aux efforts de son père en faveur de notre nation. «Je remercie le président de la Transition et son gouvernement pour m’avoir décerné cette médaille. J’ai accepté parce que j’ai compris qu’il n’y avait aucune autre idée dernière les initiateurs», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il accorde ses bénédictions aux sages de Ségou qui ont manifesté leur soutien à la Transition.

UN MÉDIATEUR HORS PAIR- Le ministre en charge de la Culture a entretenu l’assistance sur la notion du Trésor humain vivant proclamé par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) pour la protection du patrimoine culturel immatériel. Andogoly Guindo a précisé que cette distinction du Cherif de Nioro est le premier décret présidentiel signé en 2023 par le président de la Transition, le colonel Assimi Goita.

Selon lui, le Trésor humain vivant vise à encourager et à soutenir les personnalités qui, dans leurs domaines de spécialité, incarnent des connaissances et des sciences rares et qui les détiennent à un niveau élevé. «Il s’agit de connaissance et de savoir emblématiques bénéfiques pour la population», a-t-il spécifié. Le ministre Guindo ajoutera que notre pays a proclamé cette année des personnalités dans les domaines de la médecine traditionnelle, la pharmacopée et la médiation sociale. Mouhamadou Ould Cheick Hamahoulla Haidara dit Bouyé est désigné Trésor humain vivant au titre du médiateur social.

Le ministre Guindo a égrené les qualités du Cherif comme étant une personnalité qui n’est plus à présenter au Mali et ailleurs. « Nous sommes tous conscients du rôle qu’il joue pour la cohésion sociale, l’intégrité et l’unité de notre pays. C’est une personnalité extraordinaire, sa célébrité va au-delà des frontières. C’est un homme doué des qualités extraordinaires, son humanisme, sa tempérance, ont fait de lui un homme incomparable dans la vie de notre pays», a-t-il commenté. Et d’ajouter que le Cherif de Nioro est un médiateur hors pair qui prône l’égalité dans la dignité entre tous les hommes quel que soit leur statut social.

Le Premier ministre s’est réjoui de l’accueil qui lui a été réservé par la population de Nioro. Choguel Kokalla Maiga soutiendra qu’il s’agisse de témoigner au Cherif la reconnaissance de la nation, particulièrement la Transition, pour son soutien inconditionnel. Il a rappelé que la décision du colonel Assimi Goita de construire le Mali nouveau sur la base des idées et des initiatives. C’est pourquoi, a-t-il justifié, il a été décidé l’institutionnalisation de la Journée des légitimités traditionnelles au regard de leur apport dans la vie de notre nation. Surtout que ces dernières ont rêvé depuis l’indépendance d’une reconnaissance nationale de leur rang.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a expliqué que sa relation avec le Cherif de Nioro date de plus de 30 ans. Soutenant que le père de Bouyé fait partie des symboles de la résistance à la pénétration coloniale. « Si on veut cultiver chez la jeunesse la fierté d’appartenir à un pays, vénérer un tel homme veut dire beaucoup de choses. C’est pour cela, avec son accord, le président de la Transition a décidé en Conseil des ministres de donner le nom du père de Bouyé à l’aéroport de Nioro », a-t-il souligné.

En outre, Dr Choguel Kokalla Maiga dira que la Transition s’est engagée à ne plus décorer dans l’anonymat les Trésors humains vivants de notre pays. «On a décoré le Cherif comme médiateur social, mais ce que les gens ne savent pas, c’est un grand docteur. Parlant de la distinction du Cherif de Nioro, le Premier ministre a estimé qu’il a de multi compétences On aurait même pu lui décerner la médaille de la médecine traditionnelle au même titre que cette de la médiation sociale», a-t-il reconnu. Dr Choquel Kokalla Maïga a rappelé les conseils prodigués par ce leader religieux pour la bonne marche de la Transition. «Il est le plus loyal», a-t-il reconnu.

Le Cherif de Nioro a été distingué par le même décret présidentiel que les nommés Lassana Sidy Mouleikafou (tradithérapeute), Mme Diakité Hadja Youma Aichata Kébé (médiatrice socioculturelle), Mamadou Babou Niang (magicien) Anna Kodjo, (tradithérapeute) et Cheick Malifalifou Yiriba Diarra (tradithérapeute, historien et traditionniste).

Envoyé spécial

Oumar DIAKITE

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024