Mardi 16 Juillet 2024

Mali : C’est parti pour la 19 édition de Ségou’Art Festival

Le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga a présidé jeudi dernier la cérémonie d’ouverture de la 19ème édition du Ségou’Art Festival sur le Niger placé sous le Haut parrainage du Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta.

Cette année Ségou’ Art - Festival sur le Niger table sur plus de 35 000 festivaliers et plus 250 artistes, acteurs culturels et professionnels de l’art en provenance de plus de 32 pays d’Afrique et d’ailleurs. Il se tient dans un format complet avec des activités riches et diversifiées, autour du thème : « Patrimoine et Créativité ».

Le coordinateur Attaher Maïga a expliqué que ce thème vise à donner les outils d’identification des éléments du patrimoine culturel immatériel susceptibles d’orienter, d’influencer et d’amplifier la créativité.

« Il s’agit également à travers ce thème de s’inspirer du travail de la Fondation Festival sur le Niger qui a utilisé le riche patrimoine comme un gisement culturel, encore largement inexploité, dont elle a fait la promotion avec créativité » a-t-il dit. Et d’exhorter les plus hautes autorités à continuer de soutenir les artistes et acteurs culturels du Mali. Car a-t-il souligné la culture c’est la solution.

Ségou’Art Festival sur le Niger se tient cette année, 10 jours après la tenue à Ségou de la première édition de la Rentrée Diplomatique placée sous le thème : « Faire de la culture un outil d’influence au service de l’action extérieure du Mali ».

A ce titre, Dr Choguel Kokalla, en revenant sur les objectifs de cette grande première a rappelé l’engagement des plus hautes autorités à redynamiser le dialogue entre le Mali et ses partenaires internationaux et à renforcer l’image et la crédibilité de notre pays, ouvert aux partenariats qui respectent les trois principes cardinaux qui guident l’action publiques à avoir le respect de la souveraineté du Mali ; le respect de nos choix stratégiques et de partenaires et la prise en compte de nos intérêts dans les prises de décisions.

Revenant au festival, il s’est réjoui que malgré les crises multiformes vécues par notre pays ces dernières années, cet événement culturel est resté constant et résiliant. Ainsi a-t-il transmis les salutations du Chef de l’Etat à tous les hôtes, pour l’honneur qu’ils font en participant à ce festival symbole de dialogue interculturel et d’intégration. Dr Choguel Kokalla Maïga a aussi témoigné sa parfaite adhésion à cette œuvre commune de développement qu’est le festival. 

« Pour beaucoup, Ségou Art-Festival sur le Niger est un festival, un moment de divertissement. Ségou Art-Festival sur le Niger est le symbole de l’unité, du rassemblement, du raffermissement des liens sociaux, d’intégration des peuples. Ségou Art-Festival sur le Niger, c’est dix-neuf ans de tissage de liens, de partage, de brassages des idées et de rencontres » a-t-il dit.

Soulignant que pour les plus hautes autorités de notre pays, bien plus qu’un festival, cette rencontre est un immense chantier, un moment de brassage, d’affirmation de notre identité et de notre diversité culturelle.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a salué l’originalité du thème. « Terre de rencontres, le Mali a toujours été un foyer dynamique de créativité et l’héritier d’un patrimoine culturel inestimable. Le Patrimoine culturel riche et diversifié a toujours été le support de cette créativité. L’héritage culturel et la créativité de tous les groupes sociaux peuvent aussi être pour eux des leviers efficaces de développement socio-économique » a-t-il indiqué.

Rappelant que c’est dans sa culture que chaque peuple puise sa faculté d’innover et sa volonté d’entreprendre, il a réitéré l’engagement du Mali à faire de son héritage culturel et de la créativité de ses artistes et de ses opérateurs culturels des piliers du développement, de la cohésion sociale et du bien-être des populations.

Dr Choguel Kokalla Maïga a aussi souligné la nécessité de récréer le lien avec les valeurs sociétales d’avec lesquelles une certaine modernité nous a coupés. « Là où il  y a des rencontres, il y a du lien ; et là où il y a du lien, la guerre ne saurait durer. Là où il y a le lien, la peur disparait. L’art, la culture et le patrimoine restent les meilleurs antidotes à l’embrigadement et aux dérives idéologiques » a-t-il dit.

Auparavant, le maire Nouhoun Diarra, en souhaitant la bienvenue aux invités dans la cité historique des balanzans, a indiqué que Ségou’Art Festival sur le Niger s’impose aujourd’hui comme un événement majeur en Afrique et dans le monde comme moteur du développement socioéconomique, un facteur de croissance, de création de richesses et d’emplois, facteur de paix et de cohésion sociale. « La Fondation festival sur le Niger qui organise l’événement se positionne aujourd’hui parmi les acteurs culturels crédibles et brille par sa constance, son engagement et son professionnalisme.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la remise de prix aux lauréats du concours des artistes. Le premier prix est revenu à Mohamed Bomboly Keïta, sculpteur, le 2ème au photographe Sidiki Haïdara et le 3ème au peintre Dramane Toloba. Ils ont reçu respectivement 1 500 000Fcfa, 750 000Fcfa et 500 000Fcfa.

Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024