Modibo Keita, PDG du GDCM-sa, Tout sauf les pénuries de denrées alimentaires cette année

Publié le 13 avril
Source : Le Fondement

Lors de la 10e Assemblée consulaire du Conseil Malien des Chargeurs (CMC), tenue le samedi 6 avril passé le premier Vice-président, Modibo Keita, Président directeur général du Grand Distributeur Céréalier du Mali (GDCM-SA), a donné l’assurance à la veille du mois de Ramadan que cette année, il n’y aura pas de pénuries de denrées alimentaires au Mali.

A la question des journalistes à savoir s’il y a de denrées suffisantes pour faire face aux besoins des populations surtout au moment du mois de Ramadan, qui pointe à l’horizon, le Vice-président du Conseil malien des chargeurs (CMC), Modibo Keita, Président directeur général du Grand Distributeur Céréalier du Mali (GDCM-SA) a tout d’abord remercié les commerçants maliens pour les efforts qu’ils consentent en rendant la vie facile à nos compatriotes.

Pour lui, grâce aux efforts des commerçants il n’y aura pas de pénuries. « Dieu merci au Mali nous avons des commerçants qui ont des centaines de remorques pour transporter les produits dans le pays. Ce qui veux dire qu’il y aura assez des produits tous genres sur les marchés et les maliens ne connaitront pas de manque des denrées alimentaires et autres produits », assure-t-il.

Par ailleurs, le Vice-président Keita souligne que le CMC a été créé pour palier les difficultés, bien entendu les difficultés n’en finissent pas mais il faut avoir à tout moment les solutions. « Donc l’actuel bureau du CMC va travailler durement dans ce sens », précise-t-il et d’ajouter que ce qu’il est à retenir est que dans l’existence du monde il y aura toujours des difficultés. A l’en croire, la finition d’une difficulté équivaut au commencement d’une autre, mais il faut toujours des solutions. Il fait savoir que face aux difficultés et aux contextes actuels du monde des affaires nous devrons nous adapter. C’est pour cette raison, estime-t-il, qu’au cours de cette 10e Assemblée consulaire nous allons procéder à la modification de nos textes intérieurs pour cette adaptation. Avant de rassurer que tout cela s’inscrira dans le cadre de la facilitation du trafic en vue d’assurer un approvisionnement régulier en produits de premières nécessités et à moindre coût.

M.L. KONE

Source: Le Fondement

Commentez avec facebook