Vendredi 05 Mars 2021
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Crise au sein du CNPM : 300 entreprises favorables à Madou Coulou menacent de paralyser l’économie malienne

Environ 300 entreprises dont les patrons soutiennent le candidat Mamadou Sinsy Coulibaly menacent de paralyser l’économie malienne si le verdict du procès en cours leur sera défavorable.

La suspension de collaboration de tout contrôle fiscal dans les entreprises, la suspension de tout paiement d’impôts et taxes (TVA), la suspension de livraison de médicaments dans les pharmacies, la suspension de toute diffusion de message publicitaire sur l’ORTM…sont entre autres les actions que les soutiens du président sortant du CNPM menacent d’entreprendre contre l’État malien.

Le bras de fer entre les deux candidats à la présidence du Conseil National du Patronat du Mali est loin d’être à sa fin. Cette crise, au-delà du secteur privé qui lutte efficacement contre le chômage des jeunes, risque de paralyser toute l’économie malienne. Le procès en cours ne pourra pas résoudre le problème, car l’un des camps, celui de Mamadou Sinsy Coulibaly ne se désarmera pas au cas où il perdra devant la juridiction. Il menace de prendre des actions d’envergures afin de paralyser toute l’économie nationale. C’est en tout cas ce que nous avons appris d’une source proche du patronat malien.

En effet, selon une source bien introduite, les soutiens de Mamadou Sinsy Coulibaly, environ 300 entreprises, ont, au cours d’une réunion tenue dans un hôtel huppé en dehors de la capitale, décidé de paralyser l’économie malienne en boycottant tout ce qui est lié à l’État. Cette décision sera appliquée si leur candidat, Mamadou Sinsy Coulibaly, ne gagnait pas contre Diadié dit Amadou Sankaré dans le procès en cours depuis quelques semaines.

Les actions que ces patrons menacent d’entreprendre pour paralyser l’économie malienne sont nombreuses. Elles sont, entre autres, la suspension de collaboration de tout contrôle fiscal dans les entreprises, la suspension de tout paiement d’impôts et taxes (TVA), la suspension de livraison de médicaments dans les pharmacies maliennes, la suspension de toute diffusion de message publicitaire sur l’ORTM, la suspension de livraison de tickets d’essence, la suspension de flux financiers vers le trésor pendant 72 heures.

Ce qui est important de noter, selon notre interlocuteur, c’est que beaucoup de grandes entreprises sont avec Mamadou Sinsy Coulibaly. Notre source nous informe que des entreprises nationales comme des multinationales se sont, dans leur grande majorité, dites prêtes à suivre le mot d’ordre de boycott.

Il faut rappeler que le verdict du procès est prévu pour ce vendredi. Si Madou Coulou perd, nous informe notre source, le boycott ne se tardera pas.

Les soutiens à Diadié préparent-ils, eux aussi, quelque chose ? On ne saurait le dire. En tout cas, le camp Madou Coulou semble être déterminé à aller jusqu’au bout.

Les autorités maliennes doivent vite agir afin d’éviter que cette crise du CNPM ait des répercussions sur l’économie malienne.

Boureima Guindo

Source : Le Pays

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

APPEL A CANDIDATURES « Prix Oumar Diallo » pour les jeunes journalistes 5e édition

Radio, presse écrite et en ligne
Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

 

Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali : « La Loi N°2014-065 est une chance à saisir »

Pour Me Alifa Habib Koné, Avocat à la Cour et Auditeur, la Loi N°2014-065 portant Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali est plus que jamais la panacée pour enrayer la lancinante spirale des biens mal acquis et le détournement subtil des biens du contribuable 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

12 Février


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

 Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Sidiki Kouyaté,  pour parler du départ des français au Mali

26 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2021