Pension de retraite : Les procédures de liquidation

Publié le 06 novembre
Source : l'Essor

Certains travailleurs, une fois admis à la retraite, mettent des mois avant de percevoir leurs pensions. Ce casse-tête résulte non seulement de la fourniture tardive des pièces exigées pour la liquidation de leurs pensions, mais aussi du non-paiement des cotisations dues.

S’y ajoutent le déficit d’information sur les procédures et les pièces nécessaires pour la liquidation des pensions. Pourtant, le décret n°00-513/P-RM du 25 octobre 2000 fixant la procédure de règlement des droits à la pension de retraite de l’État, précise comment, où et quand déposer les dossiers de demande de pensions de retraite.

Pour informer et sensibiliser les assurés de la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS), partant à la retraite à compter du 1er janvier 2021, la Direction générale de l’établissement a initié, hier, une journée d’échanges avec ces futurs pensionnés dans un hôtel de la place.

La cérémonie était présidée par le représentant du ministre de la Santé et du Développement social, Abdoulaye Maïga, en présence de la directrice générale de la CMSS, Mme Diéminatou Sangaré, du porte-parole des partants à la retraite en janvier 2021, Zanafon Ouattara et du vice-président de la Fédération nationale des associations des retraités (FNAR), Seydou Monzon Traoré. L’objectif de la rencontre était de sensibiliser les travailleurs admissibles à la retraite dans moins de deux mois et de les préparer à fournir les dossiers requis afin d’accéder rapidement à la pension, notamment à date échue. Il s’agissait aussi de les amener à connaître leurs droits, mais aussi les procédures de règlement du droit à la pension de retraite de l’État. Au cours de la journée, les responsables de la CMSS se sont attachés à leur expliquer les délais de liquidation et de paiement des droits.

Le représentant du ministre de la Santé et du Développement social a rappelé que le gouvernement, soucieux du devenir des travailleurs en général et des fonctionnaires en particulier, a mis en place depuis 1961 la Caisse des retraites du Mali en charge du paiement des pensions. Selon lui, cette volonté politique d’accompagner les fonctionnaires s’est affirmée au fil des ans en donnant naissance à la CMSS en 2010 et récemment avec l’adoption de la loi N°2018-053 du juillet 2018 portant Code des pensions. Il a aussi indiqué que cette importante réforme vise à améliorer le niveau des pensions et à garantir l’équilibre financier des régimes.

Enfin, Abdoulaye Maïga a souligné que la rencontre offre l’opportunité de saluer une telle initiative et de rassurer sur l’accompagnement de son département à travers la CMSS, dont le slogan est «Servir et accompagner», justifie à suffisance la tenue de cette journée d’échanges.

Quant à la patronne de la CMSS, elle a expliqué que la journée entre dans le cadre des programmes d’activités de sa structure, notamment l’accompagnement des assurés surtout l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers. Mme Diéminatou Sangaré a également rappelé que cela intègre aussi la convention signée avec le conseil d’administration de la CMSS. «Nous avons organisé cette journée pour édifier les futurs partants à la retraite sur les modalités d’accès au droit à la pension. Mais aussi pour leur expliquer les choses pour qu’ils ne soient pas surpris et prennent les dispositions en vue de rentrer dans leur droit», a-t-elle insisté.

Quant au porte-parole des futurs retraités, il a témoigné sa reconnaissance à l’administration de la CMSS pour l’initiative, une première du genre, afin de faciliter le dernier parcours (la constitution des dossiers de retraite). Zanafon Ouattara a insisté pour que les points focaux puissent leur faciliter la tâche et même anticiper sur les choses parce que, a-t-il estimé, avec la technologie actuelle de communication, chaque point focal doit savoir qui viendra chercher tel dossier à son niveau.

Amsatou Oumou TRAORÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook