Jeudi 02 Février 2023

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Contrat-plan État-Office du Niger-exploitants : Acquis et défis

Sur une prévision de 5,2 milliards de Fcfa de crédit de campagne, environ 4,23 milliards de Fcfa ont pu être mobilisés, soit un taux de 81%. Le montant remboursé est estimé à 4 milliards de Fcfa, soit 93,92%.

C’est ce qui ressort de l’examen du procès-verbal de la 6è session du comité de suivi, du point d’exécution des recommandations issues de la précédente session et du rapport d’exécution des engagements des parties au titre du premier semestre 2022. Ces points étaient à l’ordre du jour de la 7è session du Comité de suivi du contrat-plan 2019-2023 État-Office du Niger-exploitants agricoles.

Les travaux se sont déroulés mardi dernier à Ségou, à la salle de conférence de la direction générale de l’Office du Niger, sous la direction du président dudit Comité, Modibo Maïga, conseiller technique au ministère de l’Économie et des Finances. Il avait à ses côtés le président directeur général de l’Office du Niger, Abdel Karim Konaté, le délégué général des exploitants agricoles, Samba Doua Mahamane Yattara et plusieurs personnalités. Signé en mars 2019, le contrat-plan a pour objectif global de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté au Mali par une croissance économique accrue.

En la matière, les indicateurs sont encourageants dans l’ensemble, malgré des difficultés. L’atteinte des résultats escomptés a été contrariée par le contexte d’insécurité que vit la zone Office du Niger et la faible mobilisation du financement interne, assuré par la redevance-eau et la dotation budgétaire de l’État, a souligné le président du Comité de suivi du contrat-plan.

2.548 HA AMENAGÉS- Au titre des acquis, l’on dénombre la réception technique de 2.548 ha aménagés dans la zone de M’Bewani et la réhabilitation de 700 ha sur le partiteur K1 du casier de Kokry. «En matière de crédit de campagne, pour un montant programmé d’un peu plus de 5,2 milliards de Fcfa, le montant mobilisé est d’environ 4,23 milliards de Fcfa, soit un taux de mobilisation de 81%. Le montant remboursé est de près de 4 milliards de Fcfa, soit un taux de remboursement de 93,92%», a précisé Modibo Maïga.

À l’en croire, la zone Office du Niger, «avec ses immenses potentialités agricoles, est l’une des seules qui assure à notre pays une production rizicole, affranchie des aléas climatiques, pour l’amélioration du bien-être des populations». Et d’ajouter que les engagements pris par l’État dans le contrat-plan 2019/2023 traduisent à souhait sa volonté de faire de cette zone un pôle de développement au service de la sécurité alimentaire et de la lutte contre la pauvreté.

Dans son allocution de bienvenue, le président directeur général de l’Office du Niger avait fait savoir que la saison d’hivernage au titre de la campagne agricole 2022-2023 s’est déroulée dans une relative accalmie au niveau sécuritaire.

Ce léger mieux est, selon Abdel Karim Konaté, dû aux efforts déployés par les plus hautes autorités du pays pour la sécurisation des zones de production. «La pluviométrie qui a été normale, voire excédentaire, avec une bonne répartition dans l’espace et dans le temps, a eu un impact favorable sur les irrigations. Aussi, la subvention des engrais a été poursuivie et on attend une production d’environ 800.000 tonnes de riz pour la campagne en cours», a-t-il expliqué.

 De quoi réjouir les exploitants agricoles qui ont demandé à l’État de maintenir le cap de la lutte contre l’insécurité afin que leurs efforts ne soient pas vains.  

Mamadou SY

Amap-Ségou

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État,

Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, j’ai à cœur de vous parler de la situation de crise multidimensionnelle qui sévit dans mon pays depuis janvier 2012, -près de 10 ans déjà- et de la lecture peu heureuse que vous, au sein de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, en faites, avec une certaine altération des idéaux de notre organisation régionale d’intégration.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les nouvelles autorités de la transition peuvent-elles venir à bout de l’insécurité grandissante ?

13 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Nouhoum Togo, Président de l’Union pour la Sauvegarde de la République.

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2023