Samedi 22 Juin 2024

Mali, Justice : Le japon offre 26 véhicules

La valeur du don est estimée à 600 millions de Fcfa. Les engins sont notamment destinés aux localités de Kayes, Koutiala, Nara, Gao, Kéniéba, Dioila, Bougouni, Niono et Fana

 

Le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme a reçu 26 véhicules de la part du Japon. La remise solennelle de ces engins roulants a été faite, hier, dans la cour  du département sous la présidence du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué. C’était en présence des membres du cabinet, des directeurs des services centraux et assimilés ainsi que des chefs des établissements pénitentiaires et de l’éducation surveillée.

Le don est composé de minibus et d’ambulances pour une valeur estimée à 600 millions de Fcfa. Le premier lot est destiné aux localités et structures pour le transport des détenus. Il s’agit de Kayes, Koutiala, Nara, Gao, Kéniéba, Dioïla, Bougouni, Niono et Fana. S’y ajoutent la direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée ainsi que le Pôle national économique et financier. Le second comprenant des ambulances, est réservé au Centre de détention, de rééducation et de réinsertion pour femmes de Bollé, la Maison d’arrêt de Bamako délocalisée à Kénioraba et la Maison d’arrêt de Koutiala.

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des  Sceaux a affirmé  que pour la première fois dans l’histoire de notre pays son département se voit doter d’un lot de véhicules aussi important en nombre et en valeur. Mahamadou Kassogué a indiqué que ce don est le symbole de l’engagement du gouvernement japonais à soutenir les actions de la Transition pour l’édification d’une justice crédible et efficace, moderne et résolument tournée vers la satisfaction des besoins de justice des Maliens.

Il ajoutera que cette remise est le fruit d’une coopération exemplaire entre le Mali et le Japon. Au-delà du renforcement du parc automobile et des transfèrements de détenus en toute quiétude, cet élan de générosité du Japon est de nature à améliorer les conditions de travail dans les différents services, a expliqué le ministre en charge de la Justice. Ainsi, a-t-il dit, ce don contribuera à combler les insuffisances constatées dans la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation du secteur de la justice 2020-2024 dont l’axe 2 prévoit la dotation des structures en équipements et matériels en adéquation avec leurs missions.

Mahamadou Kassogué a assuré que les efforts de l’État se poursuivront pour renforcer davantage les capacités opérationnelles des services pénitentiaires. C’est pourquoi, le Garde des Sceaux a exprimé toute sa reconnaissance au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta pour son appui constant dans le cadre des réformes majeures engagées dans le domaine de la justice. En perspectives, il a promis que les prochaines dotations en véhicules concerneront les juridictions afin d’améliorer leurs conditions de travail.

De son côté le directeur national de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée (Dnapes) a rappelé les conditions difficiles de travail de ses services. «Quelques fois, l’administration pénitentiaire se voit obligée de faire recours aux motos, tricycles, véhicules personnels pour transporter les détenus malades dans les hôpitaux et pour leur extraction judiciaire», a déploré le général de division  Abdoulaye Idrissa Maïga. Selon lui, cette situation n’est pas sans conséquence sur la santé et la sécurité des personnes privées de liberté. L’officier général a énuméré les défis auxquels la Dnapes est confrontée. Parmi ceux-ci, la sécurisation des établissements pénitentiaires, la surpopulation carcérale, l’accès à l’hygiène, à la santé et à l’alimentation. Pour lui, la mise en service de ces véhicules améliorera le cadre du travail.

Quant au directeur des finances et du matériel, il a réitéré sa détermination à effectuer un suivi rigoureux de l’utilisation rationnelle de ces véhicules par les structures bénéficiaires. Moussa Kissima Traoré a noté que la problématique de gestion du matériel est très sensible.

Namory KOUYATE

Source : L’essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024