Jeudi 02 Février 2023

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tchad, une perquisition au domicile de Moussa Faki

Les relations entre le président de la Commission africaine, le tchadien Moussa Faki, et Mahamat Idriss Déby, l’homme fort de la junte au Tchad s’enveniment.

On savait qu’elles étaient tendues depuis que le fils du maréchal Déby avait annoncé sa possible candidature à la fin de la transition obstruant ainsi la voie à Moussa Faki vers la présidence. Or d’après des sources de Mondafrique, le 22 novembre, la résidence privée à Ndjamena du patron de la Commission a été perquisitionnée, signant ainsi une véritable déclaration de guerre entre les deux hommes.

Guerre sur les réseaux sociaux

Au même moment, une enquête à charge, intitulée : « La vérité sur Moussa Faki Mahamat » circulait sur les réseaux sociaux. Signé par un collectif de journalistes africains anonymes, ce document de 46 pages n’épargne rien à l’ancien Premier ministre tchadien. Tout y passe, le climat détestable qui règne dans les locaux de la grande maison d’Adis Abeba depuis son élection en 2017. Népotisme, sexisme, passe-droits, corruption, copinage sont, d’après ce brûlot, des lieux communs, non seulement au siège mais également dans les bureaux régionaux.  Cette investigation étayée par de multiples sources ouvertes et internes participe sans, aucun doute, à la guerre des clans.

Ce conflit place Paris dans l’embarras et ne devrait pas arranger les affaires africaines d’Emmanuel Macron déjà très compliquées L’Elysée a toujours entretenu d’excellentes relations avec Moussa Faki et soutient Mahamat Déby…

Source: Mondafrique

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État,

Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, j’ai à cœur de vous parler de la situation de crise multidimensionnelle qui sévit dans mon pays depuis janvier 2012, -près de 10 ans déjà- et de la lecture peu heureuse que vous, au sein de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, en faites, avec une certaine altération des idéaux de notre organisation régionale d’intégration.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les nouvelles autorités de la transition peuvent-elles venir à bout de l’insécurité grandissante ?

13 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Nouhoum Togo, Président de l’Union pour la Sauvegarde de la République.

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2023