Mardi 28 Mai 2024

Niger : Saisie d’une importante quantité d'armes et munitions dans les locaux de Eucap Sahel

Les Forces de défense et de sécurité du Niger ont saisi, ce lundi 19 février, une importante quantité de matériels dont des armes, munitions et équipements militaires suite à une perquisition dans les locaux de Eucap Sahel (une mission civile établie par l’Union européenne) à Niamey.

L’information a été donnée ce vendredi 23 février par l’Agence nigérienne de presse (ANP) qui énonce que le lundi 19 février 2024 aux environs de 17 heures, deux équipes dont une de la Gendarmerie et l'autre de la Police nationale dirigées par le commandant de la Section de recherches de Gendarmerie de Niamey se sont transportées au siège de Eucap Sahel sis au quartier Plateau de Niamey pour y effectuer une perquisition. Cette descente a été faite sur instruction des hiérarchies suite à un renseignement selon lequel une importante quantité de matériels armements munitions et équipements militaires ont été convoyés d 'Agadez à Eucap Sahel par un ancien colonel français. Toutefois, l’ANP n’a pas précisé le nom de l’ancien colonel français.

À l’issue de la perquisition, selon la même source nigérienne, une importante quantité d'armes et munitions, effets et équipements militaires ont été saisis et déposés à la Section de Recherches de la Gendarmerie de Niamey. Il s’agit de quatre drones, 20 fusils Oberland et leurs 438 chargeurs, 20 pistolets automatiques Clock et leurs 88 chargeurs, 24 mallettes de transport PA, 18 mallettes de transport fusil, diverses pièces de rechange pour armes, 21 sachets de 300 cartouches chacun. S’y ajoutent 18 caissettes de munitions, 12 cartons de 1000 cartouches chacun de 22,3 m/m, 373 munitions en vrac, 53 cartons de mille cartouches chacun pour fusil, six cartons de 900 cartouches Man Mark chacun de 5,36 m/m, et quatre cartons de mille cartouches Man Mark chacun pour pistolets automatiques de 9 m/m.

Les équipes ont également trouvé 66 cartons de mille cartouches chacun de 9 m/m, 53 grenades à mains, 18 canons de Fusil silencieux, un appareil Thuraya, deux paires de jumelles, un carton de munitions en vrac de différents calibres, deux Pistolets automatiques d’exercice, un Tambour pour fusil d'exercice, un carton de porte chargeur et sac de secours. Sans oublier deux cartons pour accessoires, 56 viseurs pour fusil, 170 gilets par balle, 111 casques lourds militaires, trois béliers, cinq marteaux de masse, deux boucliers blindés, plusieurs morceaux d'armes et des casques lourds détruits par les français et sept tentes de camouflage.

Souleymane SIDIBE

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024