Mardi 23 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Nouveau Directeur de Cabinet de la Primature : Monsieur Lassine BOUARE, un administrateur chevronné

Conseiller technique, directeur général de l’INPS, Commissaire au Développement Institutionnel, Ministre chargé du Budget, puis de l’Economie et des Finances, monsieur Lassine Bouaré, le nouveau Directeur de Cabinet de la Primature a gravi tous les échelons de l’Administration publique malienne.

Il est donc en terrain connu.

Depuis le mardi 09 janvier 2018, il est aux commandes, en qualité de Directeur de Cabinet de la Primature aux côtés du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. Lui, c’est monsieur Lassine Bouaré, Inspecteur des services économiques.

Proche parmi les proches, le directeur de cabinet est le patron du Cabinet du Premier ministre. A ce titre, et sous l’autorité du chef du gouvernement, il est chargé :

- d’assurer le suivi de la gestion administrative et financière des services du Premier ministre ;

- d’élaborer le programme et le rapport annuel d’activités du cabinet ;

- de contrôler la régularité des projets et de correspondances soumis à la signature du Premier ministre ;

- de signer des correspondances et des actes de textes sur délégation du Premier ministre ;

- d’assurer les relations des services du Premier ministre avec les autres départements ministériels ;

- d’évaluer le personnel du cabinet placé sous son autorité et de pondérer les notations effectuées par les chefs de services.

Avec un cursus exemplaire, Lassine Bouaré est l’homme tout désigné pour le job.

Pour preuve. De conseiller technique à l’Administration territoriale et des collectivités locales, chargé de la décentralisation et du développement local et à la Présidence de la République, s’occupant des questions de gouvernance et de politique, cet inspecteur des services économiques a été directeur général de l’Institut national de Prévoyance sociale (INPS), où, en six ans (2003-2009), il a pu redonner à l’INPS ses lettres de noblesse. Avant d’être appelé pour d’autres hautes fonctions de l’Etat.

L’actuel directeur de Cabinet du Premier ministre a été, successivement, Ministre délégué au Budget, puis ministre de l’Economie et des Finances ; Commissaire au Développement institutionnel (CDI) ; Secrétaire permanent du Comité national de Coordination de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et conseiller à l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public, représentant l’Administration publique.

Diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) de Paris en France et de l’Ecole Nationale d’Administration publique (ENAP) de Rabat au Maroc, monsieur Lassine Bouaré entend s’impliquer de toutes ses énergies pour relever les immenses défis qui l’attendent afin de mériter la haute confiance que vient de lui témoigner le Premier ministre, chef du gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga pour diriger son cabinet.

Nous lui souhaitons bon vent.

Source: Primature

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018