Lundi 16 Juillet 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

«Pays de merde»: des dirigeants africains s'élèvent contre les propos de Trump

Donald Trump a taxé jeudi les pays africains et Haïti de « pays de merde » et depuis, les réactions se multiplient au plus haut niveau : le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a dénoncé des propos racistes choquants et honteux.

Et en Afrique, les uns après les autres, les gouvernements dénoncent à leur manière des mots outrageants.

La colère des pays africains s'illustre sur les réseaux sociaux, et par des gestes diplomatiques.

Au Sénégal le président Macky Sall en personne a réagi sur Twitter. Il se dit choqué et condamne vigoureusement les propos de Donald Trump  : « L'Afrique et la race noire méritent le respect et la considération de tous... », écrit-il, un désaveux que le Sénégal a signifié à l'ambassadeur américain à Dakar également.

    Je suis choqué par les propos du Président Trump sur Haïti et sur l'Afrique. Je les rejette et les condamne vigoureusement. L'Afrique et la race noire mérite le respect et la considération de tous. MS

Le Botswana a aussi convoqué l'ambassadeur américain pour protester contre des propos « irresponsables », « et répréhensibles ». Gaborone va plus loin et demande à Washington de clarifier sa position et de dire si le Botswana est perçu comme un « pays de merde ».

En Afrique du sud, c'est l'ANC, le parti au pouvoir qui s'est prononcé en qualifiant les propos du patron de la Maison Blanche « d'offensants ».

D'une seule voix à l'ONU

A l'ONU, les ambassadeurs du groupe africain ont exigé vendredi, dans un communiqué au langage très fort, « rétractation » et « excuses » au président américain Donald Trump, condamnant ses « racistes ».

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme visa (rediffusion)

13 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2018