Mardi 25 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidentielle au Mali: Cécile Kyenge, mandatée par l'UE, fait le point

Un peu plus d'un électeur malien sur trois a récupéré sa carte électorale pour voter au scrutin présidentiel le 29 juillet. Un chiffre rendu public hier, mercredi 11 juillet, par la cheffe des observateurs de la mission d'observation électorale de l'Union européenne, Cécile Kyenge qui s'est déclarée «soucieuse du rythme de distribution des cartes d'électeur à près de deux semaines du scrutin», tout en se disant «persuadée de la bonne volonté du gouvernement».

Sa visite de 48 heures au Mali lui a permis de faire notamment le point sur la distribution des cartes d’électeurs biométriques. « Le 7 juillet on était à 16 %. Et dans les derniers résultats qui ont été publiés hier, nous sommes arrivés à 35 %. Mais pour nous ce serait souhaitable qu’il puisse y avoir une transparence dans toute la distribution des cartes », explique Madame Cécile Kyenge, cheffe de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne.

A la tête de 80 observateurs de l’UE, dont 20 de longue durée, la députée au Parlement européen a rencontré au Mali 17 des 24 candidats à la présidentielle. Elle a pris bonne note des préoccupations des uns et des autres pour l’organisation d’une élection transparente.

Cécile Kyenge évoque également le dispositif sécuritaire mis à la disposition des candidats. « Chaque candidat a la possibilité d’aller dans des zones difficiles, c’est-à-dire au nord, mais aussi au centre, et de demander aussi une protection, poursuit Cécile Kyenge... tout ça a été pris en considération dans le programme de sécurisation ».

Il est également question d’assurer le vote des réfugiés maliens essentiellement en Mauritanie. Les agents de l'UE feront aussi du terrain en se déployant essentiellement à l’ouest, au sud, et de manière ponctuelle au centre et au nord du Mali, en tenant compte de la situation sécuritaire.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Délégation gondwanaise à l’ONU

25 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Afrique : Faut-il s’inquiéter des investissements chinois ?

25 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018