Mercredi 30 Novembre 2022

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Spéculation sur le loyer, une source de tension entre locataires et propriétaires de maison

L’accès au logement reste difficile au Mali. De nombreux citoyens dénoncent la spéculation sur les loyers et demandent à l’État de réguler le secteur. Les tensions entre locataires, propriétaires de maisons et agents immobiliers sont fréquents au Mali. Plusieurs facteurs sont à la base de ces tensions. Mais le plus important est la spéculation sur le loyer.

« Les coûts pour l’acquisition des logements sont trop élevés »

« Les coûts pour l’acquisition des logements sont trop élevés. Il faut réguler le secteur. Il doit y avoir une législation. Donc il faut informer les gens pour qu’ils se conforment à cette législation », affirme un locataire à Bamako. Alors qu’un autre recommande que « L’État rencontre les propriétaires de maisons pour fixer un prix favorable pour la population ».

Accusées, les agences immobilières se défendent

Les locataires pointent du doigt les agences immobilières d’être parfois à l’origine de ces spéculations de prix. Une accusation que ces dernières rejettent. Elles disent être confrontés à certaines difficultés liées aux locataires. « Ce sont les propriétaires qui fixent leur prix. L’agence a 10 pour cent de ce prix. L’augmentation des prix des maisons dépend des quartiers, des nombres de chambres, ou encore si l’appartement a une cuisine ou une douche intérieur », explique Kassim Konaté gérant d’une agence immobilière de la capitale. Il déplore que « bon nombre de personnes ne paient pas régulièrement ».

Connaître la valeur de la maison avant de s’engager

Pourtant les prix des logements doivent être fixés par les urbanistes, nous dit Abdel Kader Fofana, urbaniste. Selon lui, les locataires doivent connaître la valeur de la maison avant de s’engager. « Normalement quand vous construisez une maison, vous devez passer au service de l’urbanisme. Un agent évalue la valeur de la maison et le montant investi. Le prix du loyer doit être inscrit sur une porte de la maison à louer, ensuite un contrat doit unir les locataires. S’il n’est pas respecté, il peut vous conduire en justice, rares sont ceux qui le font », explique-t-il.

Face à tous ces problèmes, des observateurs préconisent l’implication des autorités pour une solution définitive.

Source: Studio Tamani

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

APPEL A CANDIDATURES « Prix Oumar Diallo » pour les jeunes journalistes 6e édition

Radio, presse écrite et en ligne
Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État,

Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, j’ai à cœur de vous parler de la situation de crise multidimensionnelle qui sévit dans mon pays depuis janvier 2012, -près de 10 ans déjà- et de la lecture peu heureuse que vous, au sein de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, en faites, avec une certaine altération des idéaux de notre organisation régionale d’intégration.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les nouvelles autorités de la transition peuvent-elles venir à bout de l’insécurité grandissante ?

13 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Nouhoum Togo, Président de l’Union pour la Sauvegarde de la République.

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2022