Mercredi 26 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Structures de santé : LE GOUVERNEMENT MET À DISPOSITION DES AMBULANCES

L’amélioration de la référence/évacuation requiert aussi de la logistique appropriée, notamment les ambulances. C’est dans cette vision globale de renforcement de l’accessibilité à des soins de qualité que le gouvernement

L’amélioration de la référence/évacuation requiert aussi de la logistique appropriée, notamment les ambulances. C’est dans cette vision globale de renforcement de l’accessibilité à des soins de qualité que le gouvernement, à travers le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, a offert des ambulances (simples et médicalisées) à certaines structures de santé dans différentes régions du pays et dans le District de Bamako. La cérémonie de remise était présidée, mardi dans son département, par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Samba Ousmane Sow, en présence du secrétaire général, Dr Mama Coumaré et des représentants des structures bénéficiaires.

Pour un coût total de plus de 760 millions de Fcfa, les 15 ambulances seront réparties entre les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Bamako. Elles renforceront les capacités de transport des malades dans les situations de référence. «C’est cela la promotion des soins de santé primaires. Et c’est cela l’accélération de l’atteinte de couverture universelle sanitaire et de la réforme du système de santé », a déclaré le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique à l’entame de ses propos. Pour lui, cette cérémonie est très importante en matière de développement des actions de santé publique. A en croire Samba Ousmane Sow, ces ambulances, en plus d’être suffisamment bien équipées, sont également des  véhicules «tout terrains» flambant neufs. Le ministre a également rappelé la philosophie qui sous-tend toutes les actions d’amélioration de la santé. Ce n’est plus aux malades de se déplacer pour chercher des soins de qualité mais plutôt l’inverse, a dit le ministre qui a levé toutes équivoques sur les centres bénéficiaires. En effet, il a  laissé entendre que ces ambulances sont destinées prioritairement aux centres  de santé qui en manquent et à ceux qui n’en ont pas à suffisance. Le ministre Sow a aussi demandé aux bénéficiaires de bien entretenir ces véhicules. «N’acceptez pas de surutiliser une ambulance. Ce qui peut entrainer des dangers, non seulement, pour l’ambulance mais aussi pour le chauffeur et les malades», a-t-il conseillé. Il a également demandé aux communautés bénéficiaires de comprendre les limites des travailleurs socio-sanitaires dans leurs tâches mais aussi de les soutenir.

Le directeur général de l’hôpital du Mali, Ousmane Attaher Dicko, porte-parole des bénéficiaires, a remercié le gouvernement via le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique pour ce geste d’accompagnement. Le responsable hospitalier a aussi indiqué que ces ambulances permettront d’améliorer les actions sanitaires des localités concernées. Enfin, il a rassuré que ces dons seront utilisés à bon escient et exclusivement au bénéfice des citoyens.

Mariam F. DIABATÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Guerre civile

25 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Affaire Aliou Sall: la polémique enfle

25 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019