Jeudi 23 Mai 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Cyclisme, championnat national : LA FETE A KAYES

Depuis 2007, la capitale des Rails n’avait plus abrité de compétitions d’envergure et était nostalgique des courses de vélo. Dès lors, on comprend la ferveur populaire qui a marqué le retour des cyclistes dans la ville

Le championnat national couplé au Grand prix Pr. Dioncounda Traoré s’est disputé samedi à Kayes. La course s’est disputée en présence d’une belle brochette de personnalités dont le chef de cabinet du ministre des Sports, Youssouf Singaré, le Pr. Dioncounda Traoré, ancien président de la République par intérim, le gouverneur de la Région de Kayes, Babah Mahamane Maïga, le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC) Amadou Togola et le parrain Hamane Niane, président de FIBA Afrique.

Comme lors des précédentes éditions, la course était ouverte à toutes les équipes et associations sportives nationales. Au total, 43 cyclistes venus des ligues de Bamako, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Kayes ont pris le départ de l’épreuve qui s’est déroulée en deux étapes avec un nombre de coureurs par équipe limité à 6.

La première épreuve était une course contre la montre, une épreuve individuelle qui s’est disputée sur une distance de 11 km. Le départ de la course contre la montre a été donné à la place de l’Indépendance au quartier Liberté. Les coureurs passeront devant l’Hôpital régional, la Corniche, la Direction régionale de la Police, la clinique Yonki Saha pour revenir à la place de l’Indépendance. La 2è étape sera une course en ligne, c’est-à-dire le Criterium long de 65 km, soit 10 tours du circuit.

Il y avait trois Points chauds dont les vainqueurs avaient une bonification de 3, 2, 1 secondes, contre 6, 4 et 2 pour les trois premiers du classement. Ainsi dans la première épreuve (la course contre la montre), c’est l’USFAsien, Oumar Sangaré qui réalisera le meilleur chrono (14’41’’60), alors que la course en ligne sera dominée par Bourama Diarra crédité d’un chrono de 1h22’48’’. Avant le début des épreuves, le maire de Kayes, Issa Kanouté avait rendu hommage à l’ancien président de la République par intérim Pr. Dioncounda Traoré pour son soutien au sport en général et au cyclisme en particulier.

A l’instar du maire de Kayes, le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC) a salué l’engagement du parrain en faveur du monde du cyclisme, avant de témoigner sa reconnaissance à tous les partenaires du vélo malien. «Aujourd’hui (samedi, ndlr) est un grand jour pour le cyclisme malien. Le choix de la ville de Kayes pour abriter le championnat national 2016 n’est pas fortuit.

En effet, il y a quelques années, Kayes était un nid de quelques grands noms du cyclisme malien et nous sommes heureux de revenir dans la capitale des Rails pour ce championnat couplé au Grand prix du Pr Dioncounda Traoré», soulignera Amadou Togola. «Nous espérons que l’organisation du Grand prix Pr Dioncounda Traoré marquera le début de la relance du cyclisme à Kayes», conclura le premier responsable de la FMC.

Après ces allocutions place sera faite au criterium long de 65 km. Cette épreuve sera dominée par le meilleur sprinter du Mali, Bourama Diarra qui bouclera la distance dans un chrono de 1h22’48’’. Le cycliste de N’Tjibala s’est classé premier devant son coéquipier Birama Coulibaly du et Oumar Sangaré sociétaire de l’USFAS.

Les quatrième et cinquième places sont revenues,  respectivement à Seydou Djiré de Tiola et Hamidou Diarra de N’Tjibala. Au classement général individuel, Oumar Sangaré a terminé premier, alors que le club N’Tjibala a remporté la course par équipe. Oumar Sangaré remporte ainsi le titre de champion du Mali et succède au palmarès de la compétition à Diakaridia Sangaré sacré lors de la dernière édition qui s’était courue en 2014.

Envoyé spécial

    S. KAMISSOKO

Source : l’Essor du 24/05/2016

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Issa Fakaba Sissoko, à propos de la fin de la grève des enseignants : « Nous ne tolérons plus l'absentéisme et le mercantilisme »

« Enseignants à vos craies !
Le syndicalisme c'est revendiqué ses droits, mais assumé ses devoirs. Nous ne tolerons plus l'éternel absentéisme de certains enseignants à leurs postes, encore moins le mercantilisme dans les écoles privées au détriment de l'école publique pour laquelle vous êtes payés. Justifiez vos salaires, et hommage à ceux qui le font déjà. 
Nous sommes désormais regardants sur l'utilisation de nos impôts ! »

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

À droite de Schengen

22 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: la marge de manœuvre du Premier ministre

22 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2019