Mercredi 22 Mai 2024

Les Lions indomptables du Cameroun (en vert) ont réalisé l’un des plus grands exploits du 1er tour, en battant le Brésil 1-0

Au total, 110 buts ont été marqués en 48 matches. Les huitièmes ont déjà démarré et les filets vont continuer à trembler. Bilan d’étape.

Le record de 171 buts marqués lors des Coupe du monde 98 en France et 2014 au Brésil va-t-il être égalé ou battu au Qatar ? La question mérite d’être posée après le nombre de buts marqués lors de la phase de poules et les scores fleuves réalisés par certaines sélections lors de leurs trois premières sorties. Au total, 110 buts ont été marqués en 48 matches de phase de finale, soit une moyenne de 2,1 buts par rencontre.

Si l’on ajoute à ce chiffre les 11 buts inscrits lors des trois premiers matches des huitièmes de finale (Pays-Bas-États-Unis, Argentine-Australie, France-Pologne), on atteint 121 réalisations. Il y a longtemps qu’on n’avait pas assisté à un tel festival offensif au premier tour du Mondial et à ce rythme, il est fort à parier que les records de buts réalisés en 1998 en France et 2014 au Brésil (171 réalisations) seront égalés ou battus avant la fin de la compétition.

Cla est d’autant plus plausible qu’il reste encore seize matches à jouer (huit pour les huitièmes, quatre pour les quarts de finale, deux pour les demi-finales, le match de classement et la finale), donc suffisamment de temps aux artificiers pour continuer à faire trembler les filets. Certes, les confrontations vont être de plus en plus serrées avec les matches à élimination directe, mais si l’on en juge à travers les statistiques de la phase initiale, on peut dire que l’espoir est permis.

Les deux meilleures attaques de la phase de poules sont l’Angleterre et l’Espagne qui ont marqué chacune 9 buts en 3 sorties. Derrière ces deux nations, on retrouve la France qui a fait trembler les filets à 6 reprises lors de la phase initiale. Aucun de ces trois pays ne figure parmi les sélections les plus hermétiques du premier tour que sont les Pays-Bas, les États-Unis, le Brésil, le Maroc, la Croatie et la Tunisie.

Ces six nations n’ont encaissé qu’un petit but lors de la phase de poules et on remarque que les Aigles de Carthage (Tunisie) sont les seuls de la liste à rester à quai. Tombeurs du Mali lors des barrages, Zone Afrique, les Tunisiens ont réalisé l’un des grands exploits du premier tour, en battant 1-0 les champions du monde français.

Malheureusement, cette belle performance n’a pas suffit à la sélection tunisienne pour se hisser, pour la première fois de son histoire, en huitièmes de finale puisque les protégés de Jalel Kadri avaient auparavant concédé le nul 0-0 contre le Danemark et subi la loi de l’Australie (0-1).

Au classement des buteurs, cinq joueurs se sont illustrés au premier tour en marquant chacun trois buts. Ces artificiers ont pour noms : Marcus Raashford (Angleterre), Emer Valencia (Équateur), Alvaro Morata (Espagne), Kylian MBappé (France) et Cody Gakpo (Pays-Bas).

Au total, 6 des 48 matches de la phase initiale se sont soldés par un 0-0 : Tunisie-Danemark, Mexique-Pologne, Uruguay-Corée du Sud, Maroc Croatie, États-Unis-Angleterre et Croatie-Belgique. Seulement 2 sélections sur les 32 qui ont pris le départ, ont terminé le premier tour avec un zéro pointé. Il s’agit du pays organisateur, le Qatar et du Canada qui co-organisera l’édition de 2026 avec les États-Unis et le Mexique.

Le Qatar devient ainsi, le premier pays à organiser le Mondial et quitter le tournoi dès la phase de poules sans marquer le moindre point. Ce triste record était jusque-là détenu par l’Afrique du Sud qui a également été éliminée au premier tour de sa Coupe du monde (2010), mais contrairement aux Al-Annabi (surnom de la sélection qatarienne, ndlr), les Bafana-Bafana sud-africains ont enregistré une victoire (2-1 contre la France), un nul (1-1 face au Mexique) et une défaite (0-3 contre l’Uruguay), terminant troisièmes du groupe avec quatre points, à égalité avec le deuxième, le Mexique, mais avec une différence de buts inférieure.

ENCORE DES BUTS ET DES ÉMOTIONS- Que nous réserve la suite du Mondial qatari ? À notre avis, il y aura du spectacle, des buts et, surtout beaucoup d’émotions lors des seize matches restants. Le ton a déjà été donné avec les premiers huitièmes de finale, avec la belle victoire des Pays-Bas face aux États-Unis (3-1), la démonstration de la France contre la Pologne et le succès dans la douleur de l’Argentine de Léo Messi face à la vaillante sélection d’Australie (2-1).

Ce lundi, le Brésil, l’un des grands favoris de la compétition sera face à la Corée du Sud, l’une des révélations du premier tour, alors que le Japon, autre surprise de la phase initiale, en découdra avec la Croatie, vice-championne du monde. On sait déjà qu’il n’y aura pas de finale Brésil-Argentine pour cette 22è édition du Mondial, puisque les deux géants de l’Amérique du Sud vont s’affronter en demi-finale, en cas de qualification.

Le face à face entre Lionel Messi et son coéquipier du PSG ne peut donc avoir lieu qu’en demi-finale et si c’est le cas, l’une des deux stars ne réalisera pas cette année son rêve de soulever le prestigieux trophée pour la première fois de leur carrière.

L’hypothèse d’une finale Angleterre-France, Sénégal-France ou Angleterre-Pologne est également à écarter, puisqu’en cas de qualification, ces pays vont s’affronter dès les quarts et l’un d’eux fera ses valises à ce stade de la compétition. Cette remarque vaut aussi pour l’Espagne et le Portugal, le Maroc et la Suisse ou encore le Maroc et le Portugal. Si les Lions de l’Atlas du Maroc franchissent le cap de la Roja (surnom de la sélection, ndlr) qu’ils affrontent demain dans l’avant dernier match des huitièmes de finale, ils se frotteront soit au Portugal soit la Suisse, pour une place en quarts de finale. 

Après les huitièmes de finale, la Coupe du monde fera relâche pendant deux jours, avant le début des quarts, le vendredi 9 décembre. Les deux demi-finales sont prévues, respectivement les 13 et 14 décembre, alors que la grande finale se déroulera le dimanche 18 décembre. 24h auparavant, il y aura le match de classement entre les deux vaincus des demi-finales.

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024