Lundi 22 Juillet 2024

Challenge trophées U20 et U18 féminins de hand-ball : Plus de 300 athlètes attendus au Mali

Le Mali abritera, du 19 au 23 avril, le Challenge trophées U20 et U18 féminins de hand-ball de la Zone II. Au total, neuf pays participeront à la compétition :

le Mali, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Cap-Vert, le Sénégal, la Sierra Leone, la Guinée, la Mauritanie et le Maroc.

L’annonce a été faite, hier par le président de la commission nationale d’organisation, le colonel Modibo Naman Traoré, lors d’un point de presse tenu dans la salle de conférence du Centre d’entraînement pour sportifs élite Ousmane Traoré de Kabala. Il avait à ses côtés le président de la Fédération malienne de hand-ball (FMHB) et vice-président de la Commission d’organisation, le lieutenant-colonel Cheick Mohamed Chérif Tounkara.

Dans son exposé liminaire, le colonel Modibo Naman Traoré a d’abord félicité le premier responsable du hand-ball national, au nom du ministre en charge de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher pour, soulignera-t-il, les multiples initiatives depuis son élection à la tête de la FMHB

«Je salue et félicite le président de la Fédération malienne de hand-ball qui a entrepris un vaste chantier de redynamisation du hand-ball malien dès son arrivée à la tête de cette discipline. Cette politique de relance du hand-ball national initiée par le président Tounkara et ses collaborateurs a été spécialement appréciée par les responsables de la Confédération africaine de hand-ball (CAHB) raison pour laquelle, ils ont décidé de confier à notre pays l’organisation de ce tournoi», a dit le colonel Modibo Naman Traoré.

«Le défi de ce Challenge trophées U20 et U18 féminins est double : réussir l’organisation de la compétition et faire honneur au pays sur le plan sportif», a conclu le président de la commission nationale d’organisation.  Le vice-président de la Commission nationale d’organisation insistera surtout sur le défi sportif pour les sélections nationales. «On ne va pas mettre la pression sur les enfants en leur disant de remporter, coûte que coûte, le trophée mais on attend d’eux qu’ils offrent au moins une médaille au pays. Peu importe la couleur de cette médaille, mais le Mali a besoin de ça», a insisté le lieutenant-colonel Cheick Mohamed Chérif Tounkara.

«L’année dernière, rappellera le président de la FMBH, on a fixé le même objectif à nos cadets et juniors masculins lors du Challenge trophées qui a été organisé par la Guinée. Nos juniors ont accompli la mission, en remportant la médaille de bronze». Selon le vice-président de la Commission nationale d’organisation, la compétition regroupera plus de 300 athlètes. «C’est un grand défi à relever pour notre pays. Nous comptons sur l’accompagnement de tout le monde, principalement les hommes de médias pour nous aider à sensibiliser le public à exhorter les supporters au fair-play.

Nous devons accompagner toutes les équipes dans le cadre du Jatigiya et faire en sorte que toutes les délégations se sentent comme chez elles», a conclu le lieutenant-colonel Cheick Mohamed Cherif Tounkara. Quant au vice-président du Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali), Wahabou Zoromé, il a, au nom du président du Mouvement Olympique national, Habib Sissoko, rendu un vibrant hommage à la FMHB pour cette belle initiative et exprimé sa satisfaction de représenter le CNOS-Mali au sein de la Commission nationale d’organisation.

«En tant que représentant du CNOS au sein de cette commission, je voudrais témoigner toute ma gratitude et ma fierté à l’égard de la Fédération malienne de hand-ball qui depuis sa mise en place travaille d’arrache-pied pour que le hand-ball malien soit au niveau des grandes nations du continent», a dit Wahabou Zoromé. Après le point de presse, les membres de la commission d’organisation ont visité la nouvelle salle de hand-ball de Kabala aménagée par le CNOS-Mali.

Boubacar THIERO

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024