Samedi 22 Juin 2024

A la une

Production du coton saison 2023-2024 : Le Mali veut reprendre sa place de leader

Toutes les dispositions sont en train d’être prises au niveau des autorités notamment de la CMDT pour que le Mali retrouve sa place de champion de la production du coton pendant la campagne 2023-2024.

Après une très faible campagne 2022/23 avec une chute de près de 50% de la production à 389 700 tonnes en 2021-2022, le Mali compte sur un net rebond de sa production en 2023/24 à 780 000 tonnes, selon un rapport du ministère consulté par Reuters et relayé par commoda.com

Les projections tablent sur 860 000 tonnes en 2024/25 et 910 000 tonnes en 2025/2026.

Au Mali et au Burkina Faso, en plus de l’insécurité, la flambée des prix sur le marché international, le manque d’engrais qui a touché plusieurs zones sont entre autres raisons de la baisse de la production. Pour un spécialiste  qui jure la main sur le cœur que « peu d’intrants ont été commandés que c’est pourquoi la production n’a pas atteint sa phase maximale ». Et enfin, des insectes ravageurs ont fondu sur les récoltes.

Cette dernière thèse a été démenti par le PDG de la CMDT, Nango Dembélé, qui lors du dernier Conseil d’administration, avait laissé entendre  que « la baisse de la production cotonnière dans les zones CMDT n’à rien avoir avec le problème d’engrais. Elle s’explique essentiellement par les attaques parasitaires qu’ont subies les cotonniers de l’Afrique de l’ouest avec une baisse de chiffre dans tous les pays et aussi les caprices de la météo avec des inondations qui ont entrainé la perte de plus 150 000 hectares au Mali ».

L’année dernière, la première place de pays producteur de coton est revenue au Bénin avec 587 000 tonnes, suivi du Burkina Faso.

Hamidou B. Touré

Source: Arc en Ciel

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024