Mercredi 24 Mai 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

C'est Qui Ça ?

EMMANUEL MACRON ELU PRESIDENT

Le candidat d’En Marche va devenir le huitième président de la Ve République en obtenant entre 65 et 66,1% des voix face à Marine Le Pen (33,9% à 35%), selon les premières estimations disponibles dimanche soir

Emmanuel Macron a été élu dimanche président de la République en battant largement la candidate d’extrême droite Marine Le Pen lors d’un second tour marqué par une forte abstention, mais de nombreux défis attendent cet homme jeune à l’ascension fulgurante, à commencer par l’obtention d’une majorité à l’Assemblée. Le candidat d’En Marche!, dont les partisans étaient rassemblés face à la pyramide du Louvre, va devenir le huitième président de la Ve République en obtenant entre 65 et 66,1% des voix face à Marine Le Pen (33,9% à 35%), selon les premières estimations disponibles dimanche soir.

Le second tour a été marqué par la plus forte abstention depuis 1969, qui devrait selon les sondeurs dépasser les 25%. Contrairement à 2002 où la présence du Front national avait mobilisé, la participation recule nettement par rapport au 1er tour (22,23%).

A 39 ans, Emmanuel Macron accomplit un des plus retentissants exploits de l’histoire politique française. Jamais élu auparavant, comme Charles de Gaulle; plus jeune des 25 présidents de la République juste devant le premier d’entre eux, Louis Napoléon-Bonaparte (40 ans en 1848); élu dès sa première tentative à l’Elysée, comme François Hollande, Nicolas Sarkozy ou encore le centriste Valéry Giscard d’Estaing à qui il est parfois comparé.

Ce natif d’Amiens, énarque promotion 2004, inspecteur des finances puis associé-gérant de la Banque Rothschild, accède à la magistrature suprême sans jamais avoir été parlementaire. Rapporteur adjoint d’une commission pour la croissance sous la présidence Sarkozy en 2008, secrétaire général adjoint et conseiller économique du président Hollande depuis 2012, il était encore inconnu du grand public avant sa nomination comme ministre de l’Economie en août 2014 où il est resté moins de deux ans.

PASSATION DIMANCHE PROCHAIN. A la tête de son mouvement politique, En Marche! créé il y a tout juste un an, avec son programme « et de droite, et de gauche », il a écarté les deux grands partis de gouvernement, le PS et Les Républicains (LR), boutés hors de l’Elysée pour la première fois depuis 1981. Avec le précieux renfort du centriste François Bayrou, qui l’a rallié avant le premier tour. Avec plus d’un tiers des voix, Marine Le Pen établit un nouveau record pour le Front national quand son père Jean-Marie Le Pen n’avait quasiment pas progressé face à Jacques Chirac entre les deux tours en 2002 (17,79%). Mais malgré le renfort du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan et un début d’entre-deux tours poussif de M. Macron, la présidente du parti d’extrême droite a lourdement buté sur la dernière marche, avec une prestation lors du duel télévisé qui a déçu jusque dans ses propres rangs.

100e jour de l’enlèvement de la religieuse Colombienne à Karangasso (Région de Sikasso)

Blog

 Madani Tall à propos d’Emmanuel Macron : « La volonté déplace les montagnes »

Les citoyens de France ont encore montré la force de leur volonté. Ce qui frappe chez Emmanuel Macron n’est pas sa jeunesse, mais le fait qu’il ne soit le représentant d’aucun parti dit important. C'est David contre les Goliath.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

 Le ministère des solidarités et de la cohésion sociale

24 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Quelle place pour la diaspora africaine?

24 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2017