Dimanche 25 Février 2024

Nuit du Maouloud : Dans la bonne tradition

À l’instar d’autres pays de la communauté musulmane, le Mali a célébré samedi dernier le Maouloud qui commémore l’anniversaire de la naissance du prophète Muhammad (PSL).

Les fidèles musulmans ont respecté une tradition bien établie depuis des lustres en organisant des veillées de prêche à travers le pays. Ainsi, ils ont convergé vers de espaces publics, mosquées, voire terrains de football pour écouter la parole d’Allah, le Clément et Miséricordieux ou pour accomplir des actes de dévotion.

Au Stade du 26 mars à Yirimadio, le leader de l’organisation religieuse Ançar Dine, Chérif Ousmane Madani Haïdara, a animé sa soirée de prêche en présence de milliers de sympathisants venus de l’intérieur et l’extérieur du pays. En rapport avec les difficultés que notre pays traverse depuis un bon moment, l’événement a été célébré cette année sous le thème évocateur : «Le Maouloud facteur de réconciliation nationale et de cohésion sociale». Déjà aux environs de 20h30, il y avait un bouchon sur le tronçon menant au Stade du 26 mars. Une innombrable foule était en train de rallier les lieux.

Sur place, l’atmosphère y était quasiment indescriptible. Des centaines de petits vendeurs proposaient des marchandises de toutes sortes : des friandises aux posters géants du guide, en passant par des fruits, de la viande grillée, des sachets d’eau, des boissons sucrées et du thé. Des vigiles et éléments des Forces de sécurité veillaient au grain.

Il était 23h55 exactement lorsque les sirènes retentirent pour annoncer l’arrivée imminente de «Yaa Ban», (le surnom donnée à Haïdara par ses admirateurs). Sur ces entrefaites, celui-ci fit son entrée dans l’arène du stade à bord d’une Toyota 4x4 de couleur blanche aux vitres teintées. Tout de blanc vêtu, le leader religieux est descendu de son véhicule, sous des ovations et des youyous frôlant l’hystérie collective de la foule. Parmi les personnalité présentes, il y avait la ministre de la Santé et du Développement social, Diéminaou Sangaré, et son collègue des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Mahamadou Koné.

Prenant la parole, Cherif Ousmane Madani Haïdara a vivement remercié les mêmes autorités pour toute l’attention qu’elles accordent à cette nuit importante dans la religion musulmane. Il a fait des bénédictions pour le retour de la paix et de  la sécurité dans notre pays, sans oublier les Forces de défense et de sécurité sans qui, aucun citoyen ne pourra vivre dans la paix et la tranquillité, selon lui. Le chef des Ansars a appelé à plus de cohésion, d’écoute et d’entente entre les fils du Mali. Il a surtout demandé aux autorités de la Transition de maintenir le cap pour plus de justice et d’équité envers les citoyens.

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024