Mardi 16 Juillet 2024

Proclamation des trésors humains vivants du Mali : Elhadj Lassana Sidi Mouleikafou parmi les nominés

Cette nomination est le fruit de plus  d’une vingtaine d’années consacrées dans la profession de la médecine traditionnelle en tant que tradithérapeute  de renommé internationale

Proclamées par  le  décret  présidentiel du 04 janvier 2023, les personnalités concernées ont reçu leurs attestations et médailles des mains du Premier ministre, Dr Choguël Kokalla Maiga. C’était ce vendredi 05 janvier 2023 au Mémorial Modibo Keita, à la faveur d’une cérémonie  pleine de signification, organisée pour la circonstance. Au nombre de 6,  les  personnes proclamées  pour cette 3ème édition en qualité de  trésors humains vivants  sont : Mouhamedou Ould Cheikh Hamahoullah Haidara dit Bouyé, autorité morale et médiateur social, Elhadj Lassana Sidi Mouleikafou, traditherapeute,  Mamadou Boubou Niang, tradithérapeute magicien, Cheik Malifalifou Yiriba Diarra, tradithérapeute, historien traditionaliste, Hanna Kodio, tradithérapeute et Mme Diakité Hadja Youma Aïssata Kébé, médiatrice socioculturelle. Ainsi, dans le présent article, nous avons jugé utile de faire focus sur Elhadj Lassana Sidi Mouleikafou, promoteur de la pharmacopée « Dagaba », sise à Torokorobougou, en face de la clinique, forum médical.

Lassana Sidi Mouleikafou est celui-là même qui a  emmagasiné  une immense connaissance  sur les plantes et leurs utilités dans la vie, après avoir hérité de ces connaissances par son père. Ensuite, pour se faire du chemin dans le traitement et guérison des maladies, il concilia la médecine moderne à celle traditionnelle. C’est ce qui lui a valu cette renommée qui ne souffre d’aucune ambiguïté aujourd’hui.

Puisse que c’est de lui qu’il s’agit, le  promoteur de la pharmacopée « Dagaba »,  très connu à travers son nom de famille “ Mouleikafou ” a déjà mis sur  le marché pharmaceutique,  plusieurs décoctions de médicaments issus de plantes naturelles. Que ça soit les maladies qui se manifestent intérieurement comme extérieurement chez l’être humain, le traditherapeute dont sa réputation dépasse les frontières, a déjà conçu  plusieurs recettes  dans ce sens. Lesquelles  ont déjà fait et continuer de faire  leurs effets dans le traitement desdites maladies.

Animé d’une ferme volonté de  trouver des remèdes à  les maladies  causant tellement de souci chez les humains, telles celles  épidémiologiques, Lassana Sidi Mouleikafou a toujours mis ses connaissances en pratique. C’est pourquoi,  dès l’apparition de la maladie à Coronavirus, notre traditherapeute s’est mis dans la recherche et dans le seul dessein de contribuer à trouver un remède à cette maladie. C’est dans cet esprit que sa recette “Comarus-Sirop » a vu le jour. Celle-ci ayant fait ses preuves avec des résultats positifs dans le traitement de ce mal planétaire, a bénéficié l’attention des plus hautes autorités du pays. Lesquelles, à travers l’État ont accordé 70 millions de nos francs, à une équipe de chercheur du Laboratoire de biologie moléculaire appliquée (LBM), sous la conduite du Pr Ousmane Koïta. Laquelle est sensée prouver l’efficacité de ladite recette, afin qu’elle  soit prise en compte dans le dispositif vaccinal du COVID-19.

Conscient de l’apport de l’homme dans la fabrication et le conditionnement des médicaments à base des plantes naturelles et entrent efficacement dans le traitement curatif des maladies, les  autorités de la transition,  à travers le ministère de la ministère de la culture, l’a retenu à cette fin 2022, comme trésors humains vivants.

Cette reconnaissance de la nation à des personnalités de référence est une invite et une sollicitation afin qu’elles acceptent de léguer  leurs connaissances à des générations montantes.  Aussi, par cet acte, il s’agit de mettre en place des moyens  de perpétuation de leurs savoirs faire.

Aussitôt nominé, Elhadj Lassana Sidi Mouleikafou n’a pas caché ses émotions. Il a remercié les autorités de la transition pour cette marque d’attention à leur endroit. «  Nous sommes heureux de cette proclamation en qualité de trésors humains vivants. C’est une reconnaissance qui nous amènera à encore mieux servir notre pays. Puisse que, les autorités en charge de la gestion des affaires de la nation viennent de prouver que tout travail fait au service de son prochain, ne doit rester sous l’ombre. » Et Elhadj Lassana Sidi Mouleikafou de renchérir  en demandant de l’accompagnement des plus hautes autorités, non pas en termes numéraires, mais en créant des conditions favorables à l’exercice de leur profession.

Diakalia M Dembélé

Source : 22 Septembre 10 Jan 2023

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024