Mardi 16 Juillet 2024

Musée national et Musée des Armées : Deux patrimoines historiques

Le ministre Ibrahim Ikassa Maïga s’y est rendu le week-end dernier. Il répondait ainsi à l’appel du département en charge de la Culture qui ne cesse d’inviter nos compatriotes à visiter ces lieux pour se ressourcer.

Le ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a invité les usagers de l’administration publique, du secteur privé, mais aussi de tous les autres secteurs de la vie nationale à visiter le Musée national et le Musée des Armées.

Cela, afin de nous ressourcer, nous remémorer, de vivre notre présent et d’envisager l’avenir en mieux. Et c’est avec un grand enthousiasme que le ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les institutions, Ibrahim Ikassa Maïga, a répondu à cette invitation en visitant, samedi dernier, les deux musées. Il était accompagné des membres de son cabinet. 

Le directeur général du Musée national a accueilli le ministre Maïga dans ses installations. Cette initiative, dira Daouda Keïta, est d’inviter les Maliens à venir au Musée national afin de dialoguer avec eux sur leur culture. La visite a commencé par les chefs-d’œuvre d’arts rituels qui montraient toute la beauté et la sensibilité de la culture malienne.

Notamment la statuette calao de l’ethnie senoufo, d’origine sikassoise, qui la considère comme un symbole de fertilité. Le Musée national abrite également le Mali millénaire dont les objets datent de plus de 1.000 ans. Comme la maquette de la grotte Toloy, dont les constructions remontent de 2 à 3 siècles avant Jésus-Christ.

Le Musée conserve également des morceaux de linceul des Tellem, un peuple qui vivait dans la falaise de Bandiagara, dans ce qui deviendra le pays Dogon. Les linceuls datent de 800 à 1.000 ans. Pour le ministre en charge de la Refondation de l’état, en visitant le Musée national, le célèbre dicton qui dit que «nous fûmes quand d’autres n’étaient pas» est une réalité. «J’invite les Maliens à y faire un tour. Et à se rendre compte que ce nous vivons aujourd’hui en mal, c’est parce que nous n’avons pas tiré toutes les leçons de notre passé», a-t-il relevé. Selon le ministre Maïga, c’est ce que nous devons faire désormais pour mieux envisager notre avenir avec sérénité.

Cap sur le Musée des Armées où, le ministre de la Refondation de l’État a été reçu par son hôte, le directeur général adjoint du service, le colonel Sékou Sy. Le but de la visite était de s’imprégner de l’historique militaire des armées du Mali. Deux expositions étaient présentées. La première est une présentation permanente sur l’histoire du Mali et la seconde est une exposition temporaire. Elles se rapportent aux chasseurs qui sont les premiers défenseurs du Mali et sur la conquête coloniale qui nous expose les colons français et les défenseurs maliens durant cette période.

Le ministre de la Refondation de l’état encourage nos compatriotes à se ressourcer dans les deux Musées nationaux. Le Musée des Armées a offert un hippopotame en miniature au ministre Maïga en symbole de la souveraineté retrouvée.

 L’accès au Musée national est payant. Pour un groupe de 30 personnes, il faut payer 10.000 Fcfa, soit près de 350 Fcfa par personne. Mais l’entrée au Musée des Armées est totalement gratuite.

Jessica Khadidia DEMBELE

Source : L’essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024