Mardi 16 Juillet 2024

Festival international du Wassulu (FIWA) : 410 000 festivaliers attendus pour la 6ème édition

Dans le cadre de l’organisation de la 6ème édition du Festival international du Wassulu (FIWA), la présidente de la commission d’organisation, Oumou Sangaré, a animé, le 27 février, dans les locaux de la Résidence Wassoulou, une conférence de presse pour annoncer le lancement du FIWA 2023 qui se tiendra du 03 au 05 mars à Yanfolila.

Selon la conférencière, pour cette édition, plus de 410 000 festivaliers sont attendus pendant les trois jours du festival. Et d’ajouter que le FIWA est un véritable projet de développement pour la mise en valeur de la culture du Wassulu. Car, il permet de créer des activités économiques pour les jeunes de la localité ; donc le festival constitue un véritable moyen de dynamisation de la vie de la localité en y créant des emplois (directs et indirects) pour vulgariser la culture du Wassulu au niveau national et international. Pour cette année, le thème retenu est : “Le Mali dans toute sa diversité”.

A en croire la conférencière, le FIWA vise notamment à développer la vie locale du Wassulu à travers la création d’activités et d’emplois dans les secteurs de l’industrie du spectacle, de la communication et du tourisme ; faire découvrir le Wassulu au grand public malien à travers le FIWA ; développer son potentiel touristique ; lutter contre l’exode rural et l’émigration ; mettre en valeur la culture du Wassulu ; œuvrer pour la cohésion nationale, la paix et la réconciliation des communautés ; combattre les extrémismes, la manipulation des esprits et le djihadisme en amenant la culture dans une région excentrée.

Par rapport aux questions de financement, la conférencière a laissé entendre que le festival est financé en majeure partie par elle-même et ses amis. “Le FIWA, c’est aussi un cadre pour le développement des infrastructures culturelles de la capitale historique du Wassulu à l’instar de toute la région de Sikasso et du Mali tout entier. On peut noter quelques actions phares déjà enclenchées par le FIWA notamment avec le FAFPA sous l’égide du ministère de l’Emploi a permis la création d’un institut de formation professionnel autour des métiers de la culture, du tourisme et de la restauration”, a-t-elle renchéri.

A sa suite, la marraine de la 6ème édition du FIWA et non moins présidente de l’Association solidarité femmes d’ici et d’ailleurs (ASFIA), Fatouma M’Barka Mint Hamoudy, a remercié la Diva du wassoulou pour la confiance renouvelée à sa modeste personne.  “C’est un devoir pour moi d’appuyer le projet du FIWA. Car, toute initiative de promotion culturelle est un combat personnel pour moi, surtout venant d’une grande dame qui est presque devenue une bibliothèque culturelle dans la musique africaine. La musique adoucit le cœur, réconcilie les esprits et enseigne les valeurs sociétales ; elle doit être soutenue ; d’où ma présence ce matin à côté de notre chère ambassadrice culturelle pour lui témoigner de mon engagement inébranlable à ses côtés en tous lieux et toutes circonstances”, a-t-elle déclaré.                                                                                                                                                        

Boubacar PAÏTAO

Source: Aujourd'hui-Mali

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024