Lundi 22 Juillet 2024

Émission spéciale «Lambétigui» : Une nuit de l’oralité pour magnifier les liens entre le Mali et la Guinée

Cette présentation de la télévision guinéenne délocalisée dans notre pays vise à raffermir les relations entre nos deux pays, qui partagent le même espace géographique, culturel et historique.

Sans compter notre appartenance commune aux grands ensembles sous-régionaux.

La cérémonie s’est déroulée en présence des officiels des deux pays

Dans le but de préserver l’unité entre nos deux peuples, de promouvoir la cohésion sociale et le vivre-ensemble, l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) et ses partenaires, en collaboration avec la Radio télévision de la Guinée (RTG), ont organisé, le week-end dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), l’enregistrement de l’émission spéciale de la Guinée intitulée : «Lambétigui» qui signifie «dignité».

Cette émission de la télévision guinéenne délocalisée pour la première fois dans un autre pays, vise à raffermir les liens d’amitié et de fraternité entre nos deux peuples, liés par l’histoire, la géographie et la culture.

La formule de l’ancien président guinéen Ahmed Sékou Touré : «Le Mali et la Guinée constituent les deux pouvons d’un même corps», illustre à merveille la profondeur des relations des deux pays qui partagent le même espace géographique, les mêmes grands ensembles sous-régionaux et régionaux. Cette réalité a été encore une fois matérialisée par les deux pays à travers cette émission spéciale. Cet évènement intervient dans un contexte particulièrement sensible pour les deux pays.

L’émission était présentée par le présentateur habituel, Nouman Kouyaté de la Guinée. Il était accompagné pour la circonstance par Adama Kanouté de l’ORTM qui présente l’émission «Baroda». Les deux émissions présentent beaucoup de similitudes dans le contenu.

Cette importante soirée culturelle était co-parrainée par le président du Conseil national de Transition de notre pays, le colonel Malick Diaw et son homologue de la Guinée, Dr Dansa Kourouma. C’était en présence du ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Modernisation de l’administration, Me Harouna Mamadou Toureh, son collègue de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, le colonel-major Ismaël Wagué, et une forte délégation guinéenne.

Au cours de l’émission spéciale «Lambétigui», trois paroliers ont émerveillé le  public. Il s’agit d’Adama Diabaté de la Guinée qui a raconté l’histoire de son pays, de Bourama Soumano et Aliou Diabaté. Ces deux derniers ont narré celle du Mali. Une nuit de l’oralité au cours de laquelle, la parole a valu son pesant d’or grâce au talent des animateurs, des paroliers et des chanteuses.

Le directeur général de l’ORTM, Hassan Baba Diombélé, a expliqué que l’objectif du rapprochement des deux peuples à travers la culture a été atteint. Pour lui, aujourd’hui politiquement parlant, les liens entre les deux pays sont tissés au plus haut niveau par les chefs d’état, le colonel Mamady Doumbia et le colonel Assimi Goïta.

Hassan Baba Diombélé a expliqué que c’est l’animateur principal de « Lambétigui » de la télévision guinéenne qui a souhaité un rapprochement entre son émission et celle de l’ORTM « Baroda ». Les deux émissions, a-t-il rappelé, contribuent à la promotion de la culture mandingue.

Le directeur général a estimé que les deux animateurs ont coordonné l’émission de façon remarquable avec l’appui d’une commission mise en place. Selon lui, c’est le début d’une collaboration fructueuse entre l’ORTM et la RTG. Une convention de partenariat devait être signé pour matérialiser le rapprochement entre les télévisions publiques. Mais à cause du décès de la mère du directeur général de la RTG, la signature a été remise à plus tard.

Le colonel Malick Diaw a estimé que les signaux étaient forts au cours de l’émission et qu’il y avait des messages de réconciliation, de cohésion sociale. Pour lui, les autorités des deux pays ont été rassurées d’être sur le bon chemin et sont en train de sceller ce que nos aïeux ont commencé. L’occasion, dira-t-il, est opportune pour saluer les deux pays pour cette initiative.

Quant à Dr Dansa Kourouma, il a tenu à féliciter le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, la direction de l’ORTM, celle de la RTG et tous les initiateurs qui se sont mobilisés pour écouter les conseils des paroliers racontant l’histoire afin de raffermir nos liens d’amitié. Pour lui, nos pays sont sur le point de matérialiser la Charte du Kurukan fuga. Il convient de préciser que pour beaucoup aussi, c’est un évènement historique qu’il faut encourager et soutenir en raison du passé commun, consacré par l’épopée mandingue.

Amsatou Oumou TRAORE

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024