Mardi 16 Juillet 2024

Ramadan et canicule : Les précautions à prendre

Le mois de Ramadan bat son plein, la canicule aussi. Cette année encore, le mois béni coïncide avec la période de forte chaleur qui voit le thermomètre afficher parfois des températures de 40°C, voire plus.

Pour mieux accomplir ce 4è pilier de l’islam (qui est une obligation pour tous les fidèles jouissant de leur faculté mentale et en bonne santé), certaines précautions sont nécessaires. En cette période de forte chaleur, pour éviter la déshydratation, il faut bien s’alimenter, boire beaucoup d’eau et bien se protéger du soleil.

Lorsque le jeûne est pratiqué en période de forte chaleur, il peut y avoir des conséquences graves. En général, la chaleur affecte la capacité du corps de régler sa température. Elle peut provoquer une déshydratation, une hypoglycémie, une hyperglycémie, un amaigrissement ou une prise de poids selon les habitudes alimentaires, des troubles du sommeil, une inversion du rythme jour-nuit avec des conséquences possibles sur la vigilance et l’endurance. Sans compter les complications des maladies chroniques.

Pour éviter ces conséquences et pratiquer aisément son jeûne, Dr Djibril Traoré, nutritionniste, recommande de boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif après la rupture, de manger en quantité suffisante, tout en associant des fruits et légumes. «Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants-bras) plusieurs fois par jour», conseille-t-il. Dr Traoré recommande aussi d’éviter de s’exposer au soleil aux heures les plus chaudes de la journée et d’accomplir de gros efforts physiques. Il préconise également de passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais, maintenir les logements frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) et prévoir le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur (climatiseur, humidificateur, ventilateur, etc.).

Il est important de signaler que le jeûne n’est pas obligatoire chez certaines personnes. Selon le médecin, le jeûne peut constituer un risque pour la santé de ces personnes. Il s’agit des personnes âgées, des enfants non pubères, des femmes enceintes ou allaitantes. Il est aussi contre-indiqué dans certains cas comme la déshydratation, la cachexie, les infections sévères, le diabète décompensé, l’anémie sévère, l’insuffisance rénale, l’intervention chirurgicale, l’insuffisance cardiaque sévère et toutes les situations de risque estimées par le médecin.

Le nutritionniste explique que les bienfaits du jeûne sur l’organisme sont nombreux. S’abstenir de boire et de manger pendant quelques heures dans la journée peut fortement améliorer la santé et permettre de diminuer le poids corporel. Sa pratique, souligne le spécialiste, renforce non seulement notre système immunitaire, mais réduit aussi les maladies inflammatoires. Il ajoute que le jeûne retarde le vieillissement cellulaire et contribue à prolonger la durée de vie, améliore le fonctionnement des processus métaboliques, protège les fonctions cognitives, augmente les performances physiques et préserve des maladies cardiovasculaires.

Fatoumata NAPHO

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024