Mardi 16 Juillet 2024

Biennale artistique et culturelle : Les activités de la reprise lancées à Mopti

Le 31 mars dernier dans la salle de spectacles Sory Bamba de Mopti, le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a lancé officiellement la Biennale artistique et culturelle.

Cette édition 2023, qui est l’une des recommandations des Assises nationales de la refondation, se tiendra du 6 au 16 juillet prochain sur le thème : «Le Mali : une histoire commune, une seule nation, un même destin».

Le ministre Andogoly Guindo et sa délégation ont entamé leur séjour par une visite de courtoisie aux autorités coutumières et religieuses de Mopti. Au cœur des échanges : les préoccupations relatives à la bonne organisation de la Biennale, notamment celles relatives à la fourniture d’électricité qui fait couler beaucoup d’encre et de salive dans la Venise malienne. Une visite des sites d’hébergement à Sévaré a mis fin à cette sortie matinale.

C’est dans la soirée qu’a eu lieu le lancement officiel de la Biennale artistique et culturelle, édition 2023. Preuve que l’évènement est très attendu par la population après le report en 2012 suite à la crise sécuritaire au nord et au centre du pays, la salle de spectacles Sory Bamba a été littéralement prise d’assaut par le public.

Œuvre de renaissance du Mali

«C’est un honneur pour moi de solliciter et remercier sincèrement les plus hautes autorités de la Transition pour cette initiative qui contribuera à l’instauration de la paix et du vivre- ensemble. Nous leur assurons de notre disponibilité à accompagner cette œuvre de renaissance du Mali à travers la promotion de la culture », a  déclaré, à l’ouverture de la cérémonie, Baba Touré, chef du village de Mopti. Il a tenu à saluer les plus hautes autorités du pays pour le choix porté sur sa région.

Colonel major Abass Dembélé, gouverneur de la région de Mopti, s’est également réjoui du choix de la ville carrefour, véritable mosaïque ethnoculturelle, pour le lancement de cet important rendez de la jeunesse malienne dans toutes ses composantes. Il a adressé ses vifs remerciements au ministre et sa délégation ainsi  qu’à ses pairs gouverneurs qui ont effectué le déplacement pour la cérémonie. «C’est un évènement très important par sa portée symbolique. Nous, populations de Mopti, nous nous souviendrons longtemps de cet honneur. C’est pourquoi notre ambition, et la seule véritable, est de mériter la confiance en nous placée, en rassurant les plus hautes autorités de notre disponibilité entière et de l’engagement des communautés à relever le défi», a-t-il apprécié.

Une Recommandation des ANR

Selon Andogoly Guindo, ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, la Biennale est la plus grande manifestation artistique et culturelle organisée par l’Etat. «La Biennale a été instituée dès les premières heures de l’Indépendance de notre pays en vue de promouvoir une culture malienne ancrée dans les valeurs de notre société et ouverte au monde. Son évolution est marquée par des épisodes glorieux mais aussi des moments de prostration, notamment l’appellation Semaine nationale de la jeunesse en 1962 à 1988 puis la Biennale artistique, culturelle et sportive, la longue d’hibernation de 1988 à 2001, … », a-t-il retracé.

En plus, il fait savoir que cette édition 2023 est une recommandation des Assises de la refondation de l’Etat et sera aussi spéciale par rapport aux éditions précédentes. «L’organisation de cette édition 2023 est une volonté du président de la Transition SE Colonel Assimi Goïta.  Autrefois, la Biennale se déroulait en trois phases. Mais cette fois-ci, deux phases seulement sont retenues en raison du délai d’organisation. Il s’agit de la phase régionale et celle nationale. Les disciplines retenues sont l’ensemble instrumental, le solo de chant, la pièce de théâtre, la musique d’orchestre, la danse traditionnelle, le chœur et le ballet à thème. Le thème central est « Le Mali : une histoire commune, une seule nation, un même destin ». Une commission nationale d’organisation sera créée pour la mise en œuvre du programme d’activités qui va travailler en étroite collaboration avec la commission régionale de Mopti sous l’égide du gouverneur », a-t-il précisé.

A cet effet, le ministre a invité les populations de toutes les régions et du district de Bamako  à se mobiliser pour la réussite de la phase finale prévue du 6 au 16 juillet prochain. «Cette édition 2023 à Mopti est un défi à la fois politique et sécuritaire mais elle constitue une opportunité socioéconomique, artistique et culturelle. J’invite les populations des villes et des campagnes à se mobiliser comme un seul homme…» a-t-il lancé.

Sur place, un tirage a été effectué pour déterminer l’ordre de passage des troupes des différentes régions et du district de Bamako lors de la phase finale. Puis, des pancartes ont été remises aux différents chefs de l’exécutif régionaux par les directeurs nationaux de la culture.

Tout au long de la soirée, l’orchestre Kanaga a émerveillé le public avec ses chansons tirées du riche répertoire de Sou’baba.

Boubacar Idriss Diarra, envoyé spécial à Mopti

Source : Le Challenger 4 Avr 2023

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024