Jeudi 30 Mai 2024

Festival International de Chant des Linguère : Paix, sécurité et cohésion sociale au menu

Après quelques éditions réussies au Sénégal, l’initiatrice du Festival International Chant des Linguère, Coumba Gawlo, a décidé de décentraliser l’événement, en le transportant en dehors de son pays natal. 

Pour ce faire, elle a choisi le Mali, notamment Bamako, pour la première édition. L’annonce a été faite mercredi, 14 février 2024, au Centre International de Conférences de Bamako (CICB), lors de la conférence de lancement dudit festival prévu du 14 au 17 février 2024, par l’initiatrice Coumba Gawlo, en présence du Ministre de la Culture, de l’artisanat, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo ; des artistes de renommée internationale de la Guinée (Mananba Kanté) ;  Rokia Koné, Babani Koné, Safy Diabaté du Mali ; Hawa Boussim du Burkina Faso ; Mounira Mitchala du Tchad; Seppo du Cameroum; Mary 10  de la Côte d’Ivoire ; Safia Aminata du Niger ; Zéynab du Bénin.

Placé sous le thème principal : « Culture au service de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale », l’objectif majeur de cet évènement est de contribuer  à renforcer la conscience du gouvernement, de la société civile, des institutions internationales, des ONG, des corps diplomatiques, des leaders politiques, religieux, acteurs traditionnels et des populations sur la nécessité de plaider, sensibiliser pour promouvoir la paix, la sécurité, la cohésion sociale, le respect des droits en Afrique. L’évènement est sponsorisé par Orange Mali, soutenu par plusieurs partenaires dont l’UNFPA, avec comme marraine la présidente du mouvement Anbiko, Fatoumata Bathouly Niane.

Coumba Gawlo a justifié d’entrée, le choix du Mali pour abriter la première édition décentralisée du festival international Chant des Linguère. «La première raison est que c’est un festival panafricain. La seconde raison est que j’aime beaucoup le Mali qui fait partie de mes pays de cœur. Les Maliens  m’ont donné une hospitalité extraordinaire au début de ma carrière. Je n’oublierai jamais cela. Autre raison, c’est que le Mali est une plaque tournante  de l’Afrique, un pays incontournable, partenaire avec beaucoup de pays tant sur les plans culturel, économique  que social. On ne peut donc faire ce programme sans le Mali. Nous avons choisi le thème : «Culture au service de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale», car le Mali vit, depuis un moment, une situation difficile qui mérite le soutien, l’accompagnement de tous les Africains. Il est important que ce festival soit organisé pour sensibiliser les jeunes, pour parler de l’éducation, la protection de la femme et de l’enfant, de la santé, des violences faites aux femmes, de l’employabilité des jeunes et de la migration irrégulière, de l’autonomisation des femmes, le dividende démographique, etc.», a déclaré la diva internationale, Coumba Gawlo.

Selon le Ministre Andogoly Guindo, l’Etat malien, à travers son département, est ému du choix porté sur le Mali par l’artiste internationale  sénégalaise Coumba Gawlo, pour abriter cet évènement panafricain. Il a, de ce fait, transmis les salutations sincères des plus hautes autorités du pays à Coumba et à la pléiade d’artistes qui l’accompagnent pour prendre part à ce festival sur la terre d’hospitalité malienne. « Les plus hautes autorités du Mali s’associent à Coumba Gawlo pour imprimer un succès à ce festival international chant des Linguère qui met la femme africaine au centre des préoccupations de l’heure ; qui vise la promotion de l’égalité des droits, etc. En choisissant le thème indiqué dessus, Coumba Gawlo  et ses sœurs grandes voix de la musique africaine, veulent pleinement  jouer leur participation dans la construction de la paix, de la sécurité, de la cohésion sociale tant au Mali qu’en Afrique. Et j’assure l’engagement du gouvernement malien à travers mon département à s’impliquer pour la réussite de l’évènement pour que soient restaurées la paix, la sécurité, la cohésion sociale afin de redonner l’espoir aux populations, relever les défis du continent africain », a déclaré le ministre Andogoly.

Au programme de ce rendez-vous africain, après la conférence de presse de lancement, il y aura la conférence débat sur la thématique principale avec des panels sur « l’autonomisation de la femme et le dividende démographique », « l’éducation protection de la femme et de l’enfant », «employabilité des jeunes et migration irrégulière », un concert populaire à la place de la berge du fleuve au palais de la culture, un dîner Gala de remise de trophées aux femmes battantes de l’Afrique.

A savoir que Linguère signifie femme élégante, de classe, guerrière, battante, femme courageuse, de refus, femme qui supporte les choses difficiles, douloureuses. « Les Linguère chantent pour dénoncer, pour faire connaître les droits, pour le développement de l’Afrique, pour l’égalité, etc. », a expliqué Coumba Gawlo.

 Hadama B. FOFANA

Source : Le Républicain 16 Fév 2024

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024