Mardi 18 Juin 2024

Dérives blasphématoires contre l’islam et a ses symboles : Le Haut Conseil Islamique hausse le ton !

Suite à certains propos tenus récemment, jugés comme des insultes et atteinte à la sacralité de l’Islam et du Saint Coran par certains  de la communauté des Kemites, le Haut Conseil Islamique du Mali a tenu le jeudi 2 mai à son siège, sis à l’ACI 2000, un point de presse pour condamner les dérives  et les attaques blasphématoires contre les symboles de l’Islam. Occasion  d’appeler les autorités à agir contre ces gens qu’ils qualifient de ‘’malhonnêtes’’ et des mécréants  voulant semer des troubles dans le pays.

Désormais les musulmans du Mali n’accepteront plus qu’on s’en prenne à leur religion et à ses symboles. Ces dernières semaines, ils estiment que le vase a été débordé avec l’attitude de certains compatriotes ‘’kemites’’ qui s’en sont pris de manière répétitive à l’Islam et au Saint Coran sur les réseaux sociaux. Que ces dérives ne font que prendre de l’ampleur. Raison pour laquelle, le Haut Conseil Islamique du Mali a souhaité agir pour  en mettre fin pour toujours.

A noter que le Kemitisme est un ensemble des croyances et des pratiques s’inspirant des religions polythéistes de l’Egypte antique. Et selon les adeptes de ce courant au Mali, le kemitisme c’est la religion de nos ancêtres, une religion  non importée comme l’ont ont été les religions monothéistes comme l’Islam et le Christianisme, respectivement importées par les Arabes et les Européens. Selon les Kemites, le kemitisme est la vraie religion des Noirs. Pour faire valoir cela, ils s’en prennent régulièrement aux religions monothéistes principalement à l’Islam.

Pour rappel en 2022, l’un des adeptes de cette religion avait marché sur le Saint Coran causant ainsi la colère de la Communauté musulmane du Mali. Ce qui a poussé les autorités de la Transition d’engager des poursuites judiciaires contre plusieurs personnes dans le rang des Kemites notamment leur maitre à penser au Mali, Doumbi FAKOLY. Après cet épisode, ce courant de pensée semble convaincre de nouveaux adeptes. D’où la multiplication des réactions et des sorties des ‘’Kemites’’ sur les différentes plateformes des réseaux sociaux afin de promouvoir leur ligne de conduite, sans manquer de jeter une pierre dans le jardin des chefs religieux. Toute chose qui aurait suscité le courroux de la Umah islamique du Mali, à travers le Haut Conseil Islamique dont la frange juvénile a organisé un point de presse le jeudi passé.

Dans leur déclaration, lue par Ibrahima Kontao, membre du bureau du Haut Conseil Islamique du Mali, les musulmans se disent mécontents et indignés par ce qui est en train de se faire contre l’Islam et ses symboles. A l’en croire, l’Islam est une religion de Paix raison pour laquelle les musulmans du Mali malgré qu’ils  représentent plus de 95% au Mali, ont toujours accepté de cohabiter avec les autres religions au Mali sans problème. «  Nous condamnons ces attaques blasphématoires contre l’Islam et ses symboles. Nous n’accepterons pas que les gens s’en prennent à Dieu et à son Livre sacré, le Coran »,a-t-il dit. Selon lui, ces attaques menacent la paix et la stabilité sociale. Raison pour eux, d’interpeller les autorités maliennes de s’assumer et de prendre leurs responsabilités en arrêtant ces personnes. Enfin, le Haut Conseil du Mali appelle à l’action collective pour préserver les valeurs de tolérance et de respect mutuel et invite instamment les pouvoirs publics à agir de manière décisive pour mettre fin à cette dangereuse montée de l’intolérance religieuse.

Cependant, il faut noter que les attaques verbales contre l’Islam sont couramment perpétrées par des individus qui sont hors du Mali. Ce qui rend la tâche difficile aux autorités publiques de pouvoir  interpeller ces gens. Espérons que tout cela puisse s’arrêter dans l’immédiat !

Adama Tounkara

Source : Le Sursaut 6 Mai 2024

 

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024