Mardi 18 Juin 2024

Choguel et le livre de la controverse

Moins d’une semaine après la publication de son dernier livre, Choguel Kokalla Maïga a été pris à partie sur son ouvrage. Du jeune politicien Nouhoum Sarr à son mentor de l’ancien Premier ministre Soumana Sako en passant par des cadres de l’Adéma/PASJ, les critiques sont virulentes à l’encontre de l’actuel locataire de la Primature. Ils accusent tous Choguel d’avoir écrit des contre-vérités sur certains passages de son livre. Dans une publication largement relayée sur les réseaux sociaux, un groupe de personnes se réclamant du Club des amis de Choguel Kokalla Maïga a néanmoins reconnu “que Choguel comme tout autre individu qui écrit un livre peut commettre des erreurs en se trompant sur des dates” sans que “cela n’enlève rien à la chronologie de l’histoire ni la vérité des faits”. Censé éclairer la lanterne des citoyens sur certains pans de l’Histoire du pays, cette dernière œuvre de Choguel est un véritable livre de la controverse.

Hôpitaux du Mali : La valse des blouses blanches

Le conseil des ministres du mercredi 8 mai a fait la part belle à des responsables de structures de santé. En effet, au cours dudit conseil, la ministre de la Santé et du Développement social a procédé à la nomination de pas moins de cinq directeurs d’hôpitaux et autres services de santé.  Fréquemment pris d’assaut par les usagers, le Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré est désormais dirigé par le médecin-colonel Thierno Madane Diop tandis que l’Hôpital de dermatologie de Bamako et l’Institut d’ophtalmologie tropicale de l’Afrique ont été respectivement confiés à Drissa Diarra (attaché de recherche) et au médecin-colonel-major Adama Issaka Guindo. Pour ce qui est de l’Hôpital régional de Sikasso et le Laboratoire national de la Santé, ils ont pour directeurs Dr. Assétou Cissouma (médecin pédiatre) et Seydou Moussa Coulibaly  (pharmacien). Une vraie valse des blouses blanches.

Canicule : Quelques mm de pluie enregistrés à Bamako et ailleurs

En cette période caniculaire, le pays a été arrosé de quelques quantités de pluie en milieu de semaine passée notamment le mercredi. Ces quelques quantités, bien que faibles, selon des endroits, ont apporté de la fraicheur pour faire redescendre un peu la température qui variait entre 41°C et 47°C. Selon le ministère des Transports et des Infrastructures dont relève l’Agence météorologique, les hauteurs de pluie suivantes ont été enregistrées : 2 mn à Bamako, 20 mm à Finkolo-Ganadougou (région de Sikasso), 1 mm a CSAT-Baguinéda, 3 mm à Kouroundimboutouni, 1 mm à Demeke. En cette période de forte température, le ministère exhorte les citoyens à être vigilants et suivre les conseils de la météo ainsi que ceux des médecins en cas d’urgence.

Transport aérien : Sortie de piste d’un avion à destination de Bamako

Les passagers du vol HC 301 de la compagnie Air Sénégal à destination de Bamako ont vraisemblablement connu la plus grande peur de leur vie le jeudi 9 mai. Selon l’Agence de presse sénégalaise, ledit vol a fait une sortie de piste lors de sa phase de décollage vers 1 h du matin. Alors qu’il y avait 78 passagers à bord de l’appareil, il a été rapporté que 11 blessés ont été enregistrés dont 4 graves. Le jour de l’incident, l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass a été fermé avant de rouvrir ses portes quelques heures après.

Ségou : Le nouveau commandant de Zone s’installe

Dans une annonce faite sur son site Internet, la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) a annoncé la nomination d’un nouveau commandant à la tête de la Zone de défense n°2. Désormais titulaire dudit poste, le colonel Souleymane Doumbia est également le commandant du secteur 5 de l’Opération “Maliko” de Ségou. Selon la Dirpa, il a été officiellement installé dans ses fonctions, le vendredi 26 avril 2024, lors d’une cérémonie de passation de commandement en remplacement du colonel Youssouf Oumar Cissé “qui a occupé le poste durant plus de 2 ans”. A noter que la cérémonie de passation a été présidée par chef d’Etat-major de l’armée de terre, le général de brigade Harouna Samaké à la place d’armes du Camp Ahmadou Sékou Tall de Ségou.

Rassemblées par Alassane

Source : Mali Tribune 15 Mai 2024

 

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024