Dimanche 21 Avril 2024

Forum d’investissement dans la filière coton : l’or blanc représente 15% du PIB national

Les travaux de la 3è édition du Forum d’investissement dans la filière coton, sous le thème central : «La transformation locale du coton source de création d’emplois et facteur de promotion du genre», se sont tenus les 21 et 22 décembre derniers à Bamako.

La cérémonie de clôture était présidée par le secrétaire général du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Sayon Doumbia. C’était en présence du président de l’Association des jeunes pour la valorisation du coton (AJVC), Abdel Rahamane Sy, et de la représentante du ministère du Développement rural, Mme Traoré Fatoumata Coulibaly.

Organisé par l’AJVC, en collaboration avec le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, ce forum vise à renforcer l’écosystème et la gouvernance du coton. Cela, en réunissant tous les acteurs clés de la filière permettant de mobiliser les investissements locaux ou étrangers pour booster la chaîne de valeur et faire de la filière, le premier vecteur de la croissance économique malienne.

Sayon Doumbia a expliqué que cette belle initiative contribue à la promotion de la femme dans la chaîne de valeur de la filière coton. Pour lui, le thème traite des questions relatives à l’autonomisation des femmes, la sécurité alimentaire, les activités génératrices de revenus pour les femmes et les jeunes dans le secteur coton.

 Il a estimé que la transformation locale de nos produits agricoles est un défi important afin de créer plus de revenus pour les producteurs et de l’emploi pour les femmes et les jeunes qui représentent 75 % de cette chaîne de transformation. Le secrétaire général a expliqué le souhait du département en charge de la Promotion de la Femme de mettre en place de nouvelles initiatives permettant de soutenir les femmes et les jeunes dans leur insertion socioéconomique et leur autonomisation.

«Les femmes sont au cœur de la promotion de ce secteur coton (agriculture, artisanat textile, mode et décoration) qui constitue le premier pourvoyeur d’emplois au Mali. C’est convaincu de la pertinence et du potentiel de ce secteur sous exploité, que nous avons accepté de prendre une part active à l’organisation de ce forum afin de mieux orienter nos actions», a-t-il indiqué.

Pour le président de l’AJVC, la question relative à la transformation locale du coton interpelle tous. Il ajoutera que ce produit phare, pilier de notre économie et qui représente 15% de notre PIB national, doit être soutenu dans une nouvelle vision. «Bientôt plus de 60 ans, nous sommes toujours au même niveau de moins de 1% de valeur ajoutée. Quels sont les défis et les perspectives pour l’atteinte des objectifs de 15% de valeur ajoutée ? Cet enjeu de transformation locale du coton est devenu une réalité grâce à l’engagement du gouvernement de la Transition», a relevé Abdel Rahamane Sy.

Et d’estimer que l’annonce de la mise en place d’une unité de filature par le gouvernement et ses partenaires est un pas important pour l’essor du secteur. Il a également déclaré : «Nous estimons que la transformation du coton peut être un outil de développement économique, social et culturel aussi un frein à l’émigration irrégulière, à l’orpaillage traditionnel et à l’intégration dans les mouvements de banditisme et de terrorisme».

Il ajoutera ensuite qu’un pays comme le nôtre, ne pourra garder son identité, résister à la concurrence internationale, créer des emplois et dégager des ressources pour les générations futures que s’il met en valeur l’une des matières les plus importantes de sa production agricole.

Makan SISSOKO

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024