Samedi 22 Juin 2024

CMDT : La campagne d’égrenage de coton graine bat son plein

Une délégation de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (Cmdt) était, jeudi dernier, en visite de terrain dans les filiales Centre et Sud pour mieux apprécier l’évolution de la campagne d’égrenage 2022/2023.

Nango Dembélé, président directeur général la Cmdt, et sa suite ont été suffisamment informés sur le processus d’égrenage, allant de la révision des machines à l’emballage des balles de coton en passant par le nettoyage du coton.

À l’occasion, Nango Dembélé a expliqué que cette sortie a pour but de faire le tour de quelques usines pour constater de visu l’évolution de la campagne et relever les difficultés éventuelles afin d’y apporter les réponses idoines. À Ouéléssébougou et Bougouni, il a exprimé toute sa satisfaction des résultats engrangés. «Je suis impressionné par le nombre de balles de coton déjà produites. Nos équipes de l’unité industrielle de Ouéléssébougou sont au-delà de 16.000 tonnes. Le rythme est soutenu, ce qui signifie que tout le coton sera égrené dans le délai», a déclaré le président directeur général. Cependant, Nango Dembélé n’a pas manqué de prévenir que cette année, la «production sera moins bonne que celle de l’année dernière». 

Implantée en 2005, l’usine de Ouéléssébougou a une capacité de production journalière de 373 tonnes. Pour cette campagne, elle doit égrener 45.000 tonnes. «Nous sommes déjà à 16.091 tonnes, soit 107% des prévisions à cette date. La production journalière est actuellement de 402 tonnes, ce qui représente 102% de la capacité de l’usine qui est de 373 tonnes», a détaillé Moussa Yattara, directeur industriel de la Cmdt. Et de rassurer qu’à ce rythme, il « n’y a aucun souci de voir le coton de la zone totalement égrené au plus tard fin mars».

Quant à l’usine de Bougouni 1, construite en 1976, elle a une capacité de production de 14.987 tonnes. En plus des machines, la délégation a aussi visité les magasins d’intrants agricoles. Un dispositif primordial dans l’atteinte des objectifs. «Concomitamment à la campagne d’égrenage, nous faisons la mise en place des engrais pour la nouvelle campagne. Au fur et à mesure qu’on évacue le coton, on envoie aussi les engrais dans les champs.

La mise en place et la réception des engrais ont donc commencé dans notre zone», a affirmé Kabaou Dolo, administrateur général de la filiale Sud. Lors du passage de la délégation, des engrais étaient disposés dans 13 magasins ayant chacun une capacité de stockage de 20.000 sacs de 50 kg.

Oumar SANKARE

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024