Lundi 26 Février 2024

Sit-in devant le siège de la Bank Of Africa à Bamako : Les travailleurs exigent la diminution du taux sur les prêts et la nomination d’un directeur général adjoint malien

Hier, jeudi 06 juillet 2023, les travailleurs de la Bank Of Africa (BOA-Mali) ont tenu un sit-in devant leur siège au quartier Hamdallaye ACI 2000 de Bamako pour non seulement exiger la diminution du taux sur les prêts du personnel, mais aussi la nomination d’un Directeur Général Adjoint (DGA) de la banque qui soit Malien. A défaut d’avoir gain de cause, le secrétaire général du comité syndical de la BOA-Mali, Daouda Sow, n’écarte pas une grève des travailleurs de la BOA Mali dans les jours à venir pour la satisfaction des revendications.

La fraicheur matinale d’hier n’a pas empêché les travailleurs de la BOA-Mali de tenir leur sit-in. Depuis 7h 30mn, ils étaient sortis massivement pour protester contre l’augmentation des taux sur les prêts du personnel. Parmi eux, on notait la présence du secrétaire général du comité syndical de la BOA-Mali, Daouda Sow et bien d’autres responsables du comité syndical. Dans une interview accordée à la presse, le secrétaire général du comité syndical de la BOA-Mali, Daouda Sow, a expliqué les raisons de leur protestation. « L’objectif de ce sit-in concerne le taux sur nos prêts et l’arrivée d’un DGA expatrié ici. Depuis 2018, nous avons demandé à ce que nos taux soient révisés. Le conseil d’administration avait fait des promesses, le DG et le DGA du groupe avaient promis de régler ce problème. Nous sommes aujourd’hui au mois de juillet, rien n’a été fait et chaque fois qu’on les appelle, c’est le statu quo », a déploré Daouda Sow.

Avant de préciser que c’est le taux sur les prêts qu’on accorde au personnel de la banque. « Que ce soit personnel ou client ordinaire, quand tu empruntes un prêt à la banque, il y a un taux qui est appliqué. On avait un taux qui était favorable jusqu’en 2014. C’est après 2014 qu’ils ont changé ce taux en l’augmentant. Des taux qui étaient de 0% sont allés à 2% ; des taux qui étaient à 1,5% sont passés à 3,5 à 4%. Ils ont presque doublé tous les taux. Nous sommes la seule banque de la place où le taux est le plus élevé. Nous avons demandé, comme ce sont des acquis sociaux, de ne pas toucher à ces acquis. Malheureusement, ils ne font que nous mentir », a-t-il dit.

En outre, les protestataires veulent la nomination d’un directeur général adjoint qui soit forcément un malien. « Nous avons des cadres maliens valables. Le DGA qui est là est un expatrié. Quand il part en congé ou en mission, ce sont les Maliens qui assurent l’intérim. Maintenant, on nous dit que ces Maliens ne sont pas à la hauteur, qu’il faut amener un autre expatrié qui soit le DGA de cette banque. Nous avons dit depuis 2018 que nous ne souhaitons pas avoir un DGA expatrié dans notre banque. Concrètement, nous voulons un DGA malien et que le problème de nos taux soit réglé », a déclaré Daouda Sow.

Selon le secrétaire général, après ce sit-in, s’il n’y a pas eu la satisfaction, ce sera la grève. Enfin, il a présenté ses excuses aux clients pour d’éventuels désagréments.

Aguibou Sogodogo

Source : Le Républicain 7 Juil 2023

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024