Lundi 26 Février 2024

UEMOA : le Mali reprend sa place après une longue période d’absence

Le Mali reprend sa place au sein de l’UEMOA après une longue absence. C’est ce qui ressort du communiqué final de la session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui s’est tenue le 08 juillet 2023 dans la capitale de la Guinée-Bissau.

Après un an et demi d’absence au sein des Organes et Institutions de l’UEMOA, le Mali jouit désormais de son statut de membre après la décision des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union de lever sa suspension imposée le 09 janvier 2022.

Rappelons que cette suspension du Mali au sein de l’UEMOA avait fait suite à la décision de prolonger le mandat de la transition en cours après les Assises Nationales de la Refondation (ANR) en décembre 2021.

Face cette situation, le gouvernement du Mali a constitué un collectif d’avocats qui avaient saisi, en février 2022, la Cour de l’Institution monétaire ouest-africaine pour demander l’annulation des sanctions qui lui ont été infligées par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement lors de sa session en janvier 2022 à Accra, et le sursis à l’exécution desdites sanctions, notamment sa suspension au sein de l’organisation.

En mars 2022, la cour de l’organisation monétaire sous-régionale, avait accédé à la demande du Mali en ordonnant le sursis à l’exécution des sanctions prises lors de la session extraordinaire d’Accra en janvier 2022.

La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA, qui a discuté d’autres sujets d’intérêt commun lors de cette session extraordinaire à Bissau, se félicite de la résilience des économies de la zone UEMOA dont le taux de croissance économique est prévu à 7,0% en 2023 après 5,9% en 2022, malgré les chocs enregistrés sur le plan national et au sein de l’espace communautaire, et elle note avec satisfaction, la décélération en 2023 du taux d’inflation qui s’établit à 4,4%, soit une baisse de 3,0% par rapport à 2022.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA ont constaté également un avancement du processus d’élaboration de la Vision prospective de l’Union à l’horizon 2040 pour le doter d’un outil d’anticipation sur le long terme pour asseoir les bases de ses choix et priorités stratégiques.

Pour renforcer la performance des économies des Etats membres, la conférence a instruit la commission de l’Union à soumettre, pour 2023, un nouveau Pacte de convergence, de stabilité et de croissance.

Concernant la revue des réformes, politiques, programmes et projets communautaires, les chefs d’Etat et de gouvernement ont institué une périodicité bisannuelle pour sa phase politique en maintenant la périodicité annuelle dans sa phase technique, à compter de 2023.

Fdiala N. Dembélé

Source: Le Wagadu

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024