Lundi 26 Février 2024

Riz brisé d’Inde : Le Mali veut 290 000 tonnes

L’Inde est le deuxième producteur mondial de riz derrière la Chine et le premier fournisseur du marché africain. Dans le pays, une interdiction frappe cependant les expéditions de riz brisés depuis l’année dernière.

En Inde, le ministère de l’Industrie et du Commerce a reçu une demande du Mali, transmise par le ministère indien des Affaires étrangères concernant l’importation de 290 000 tonnes de brisures de riz. C’est ce que rapporte le quotidien local Livemint, citant une source proche du dossier qui a requis l’anonymat.

Cette démarche des autorités maliennes s’inscrit dans le cadre d’un accord de coopération entre les gouvernements des deux pays. La requête du Mali reste encore soumise à l’approbation de la Direction générale du commerce extérieur indien (DGFT). Dans les détails, la cargaison est prévue pour être expédiée en deux lots distincts de 240 000 tonnes et 50 000 tonnes.

Alors que les exportations de riz brisé restent à ce jour interdites en Inde depuis le 8 septembre 2022, cette transaction, si elle aboutit, fera du Mali le troisième pays d’Afrique de l’Ouest à obtenir une dérogation pour ses achats depuis le pays d’Asie après le Sénégal et la Gambie en avril dernier.

Selon les autorités indiennes, ces autorisations d’exportations spéciales ont pour but de permettre aux différents pays bénéficiaires de satisfaire leurs besoins de consommation en vue de relever les défis liés à la sécurité alimentaire.

En Afrique subsaharienne, le riz est la deuxième céréale la plus consommée après le maïs. Le Mali importe environ 25 % de ses besoins de consommation de la denrée qui s’élèvent à plus de 2,4 millions de tonnes par an, d’après les données de l’USDA. Une mine d’informations relayées par l’Agence Ecofin.

Source : L'Informateur 19 Juil 2023

 

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024