Samedi 22 Juin 2024

Mine de Goulamina : Fleuron de la production de lithium

Le site utilise un permis d’exploitation d’environ 100 km2 dont 17 exploités. Il est à 50% de réalisation avec un pourcentage d’exécution de 61 milliards sur 200 milliards de Fcfa du coût d’investissement du projet sur deux ans.

 

Le Mali est en bonne voie pour devenir premier producteur ouest-africain de lithium.  La mine de Goulamina, située à 65 km de Bougouni dans la Commune rurale de Danou, est classée 5è plus grand gisement d’extraction de ce minerai au monde. à l’initiative des premiers responsables du projet, une équipe d’hommes de média a effectué, vendredi dernier, le déplacement à Goulamina pour s’informer du processus d’exploitation, de production et d’exportation du lithium.

Le directeur général de la société Lithium du Mali SA (LMSA), Seydou Sémega, a d’abord précisé les mesures de sécurité à respecter. Ensuite s’en est suivi un long briefing sur le projet de Goulamina au cours duquel, il a relevé que le site utilise un permis d’exploitation d’environ 100 km2 dont 17 exploités à présent. Seydou Sémega a aussi rappelé que les travaux de construction ont débuté en juin 2022. Selon lui, à ce jour le site est à 50% de réalisation avec un pourcentage d’exécution de 61 milliards de Fcfa sur 200 milliards de Fcfa du coût d’investissement du projet sur deux ans. L’exploitation du site est d’une durée de vie de 23 ans et totalement réhabilitable.

S’agissant du lithium, le géologue Souleymane Berthé a expliqué qu’il est utilisé dans la fabrication des batteries, véhicules, smartphones et médicaments. Il est contenu dans un minerai appelé spodumène qui est extrait dans un ensemble de roches appelé pegmatite. En ce qui concerne les opérations de Goulamina, le directeur du projet de construction Bolaji Okobajo a déclaré que la finition partielle de l’usine commencera en février 2024. Les premières extractions se dérouleront en avril 2024. Et le produit fini sera disponible en juin 2024.

 Il a aussi souligné que 211 millions de tonnes de minerais ont été détectées, soit 1,37% de lithium par tonne pour un total de 2,9 millions de tonnes de lithium avec une extraction de 12 millions de tonnes par an et un traitement de 2,5 millions de tonnes par an.

Après les présentations, les visiteurs ont fait faire le tour du site de l’usine. On pouvait observer des grosses machines notamment des concasseurs, des broyeurs et des moulins. Les minerais passeront étape par étape dans chacune de ces machines jusqu’à l’obtention du concentré de spodumène. L’ingénieur en génie civil Moustaph Sidibé a détaillé les différents processus. Il a précisé que pour une première phase, le produit fini sera exporté vers le Port d’Abidjan et de San Pedro en Côte d’Ivoire, ensuite expédié en Chine.

Il faut noter que la sécurité des travailleurs reste au centre des préoccupations. Le site a une approche bien structurée et contrôlée en ce qui concerne les urgences. Il s’agit d’un numéro vert accessible pour les cas d’accidents et autres risques. Aussi des équipements de sécurité obligatoires.

Créée en mars 2022, la société LMSA emploie 1.312 travailleurs à ce jour sur le site dont 95% sont des Maliens. La population locale représente une grande partie des effectifs. En outre, le directeur général, Seydou Sémega a confirmé que la dimension environnementale fait partie des préoccupations de son groupe minier.

Kadiatou OUATTARA

Source: l'Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024