Samedi 22 Juin 2024

Mali, Campagne d’égrenage du coton : la cadence est bien maintenue

 Les unités d’égrenage du coton tournent à plein régime à Sikasso, à la filiale Nord-Est (zone de Koutiala) et à Fana (filiale Centre)

Le président directeur général de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Nango Dembélé, s’est rendu vendredi dernier dans deux usines de Sikasso. Cette visite était la deuxième étape d’une tournée de quatre jours, entamée jeudi et qui a permis au PDG et à sa délégation d’apprécier le déroulement de la campagne d’égrenage dans les filiales Sud, Nord-Est et Centre de la CMDT. À Sikasso, comme dans les unités précédemment visitées, la campagne bat son plein. Idem dans les quatre usines de la filiale Nord-Est (zone de Koutiala) et celles de Fana (filiale Centre).

Après une campagne peu réussie l’année dernière, les producteurs maliens ont su remonter la pente. Il revient aux travailleurs des usines de redoubler d’efforts pour que l’égrenage puisse terminer avant le prochain hivernage. À Sikasso, Nango Dembélé a prévenu : «Les pluies peuvent impacter le travail». Si les producteurs constituent l’épine dorsale de la CMDT, les employés des usines, eux, sont aussi indispensables dans la chaîne. C’est pourquoi, le PDG les a exhortés à la cohésion. «La CMDT est une famille. Il y a d’abord le producteur, puis l’industriel et ensuite l’exportateur», a-t-il déclaré.

La capacité journalière d’égrenage de la filiale de Sikasso est d’environ 1.900 tonnes, selon son administrateur général. Kabaou Dolo a assuré que ses usines fonctionnent à plein régime, avant de demander aux paysans de ne pas retarder le chargement des camions dans les lieux de stockage. Il a insisté sur le respect du programme de l’évacuation et la nécessité de bien soigner le coton au champ pour avoir de la bonne qualité.

À Koutiala, le patron de la CMDT a trouvé les machines en mouvement. Le rythme était soutenu, de la production au chargement des balles destinées à l’exportation. Les ouvriers étaient en train d’embarquer une commande de 2.000 tonnes qui seront acheminées, très rapidement, sur le Port de Lomé. «Je remercie encore la direction industrielle pour l’organisation réussie de ce début de la campagne d’égrenage et l’Office de classement du coton (OCC) qui nous permet d’engranger des marges substantielles sur la vente du coton à l’extérieur», a félicité Nango Dembélé.

La filiale CMDT de Koutiala, l’écrin de la production parmi les autres, est composée de dix secteurs. Elle a réalisé environ 205.000 tonnes, soit le tiers de la production nationale, contre 105.000 tonnes l’année dernière. Selon l’administrateur de cette filiale, Ibrahima Sissoko, 25.000 tonnes (sur 26.000 tonnes de coton rentrées à l’usine) ont été déjà égrenées.

Lors de son passage à Koutiala, la délégation a aussi visité l’Office de classement du coton (OCC) dont le directeur, Abdoulaye Sanogo, a expliqué que sa structure est une filiale à part. Cet Office est chargé de déterminer la qualité du coton, en faisant des prélèvements d’échantillons sur chaque balle. Et le classement est fait en trois grades (supérieur, inférieur et moyen). Chaque catégorie a un code.

Selon Abdoulaye Sanogo, la vente du Mali se fait en fonction du grade supérieur. «On a environ 75% de ce grade dans la production nationale», a-t-il dit, précisant que tous les échantillons des 18 usines de la CMDT sont analysés par l’OCC. L’étape de Fana (filiale Centre) a bouclé, dimanche, cette visite de quatre jours. Plus de 7.000 tonnes sont déjà rentrées dans les deux usines de cette filiale, a informé son administrateur général, Issa Sidibé.

Au terme du périple, Dr Nango Dembélé a confié sa satisfaction de l’état d’avancement de la campagne d’égrenage. «Après avoir écouté les techniciens et vu ce qui se passe sur le terrain, je pense que la cadence est bien maintenue. À ce rythme, la campagne d’égrenage sera bouclée dans des meilleures conditions», a-t-il déclaré, avant de réitérer ses remerciements aux producteurs qui «sont à la base de tous ces efforts». Il a aussi salué le gouvernement de la Transition pour le soutien qu’il a apporté à la filière coton et l’ensemble des personnels de la CMDT.

Namory KEITA

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024