Jeudi 30 Mai 2024

Mali : Accord pour la gestion de la dette d’EDM-SA : Un véritable bol d’air pour la société

Dans le but de permettre à la Société Énergie du Mali (EDM-SA) de disposer d’une trésorerie suffisante pour faire face aux difficultés actuelles, un protocole de gestion de sa dette bancaire a été signé hier au ministère de l’Économie et des Finances entre différentes parties.

 

Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, le directeur général d’EDM-SA, Abdoulaye Djibril Diallo, la présidente de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Mali (Apbef-Mali), Mme Sidibé Aissata Koné, et le chef de file du pool bancaire, Lanfia Koita, ont apposé leurs signatures en bas du document.

«La Société EDM-SA doit actuellement environ 269 milliards de Fcfa aux banques. La présente convention permettra à la société et aux créancières de convenir des conditions de remboursement sur une période de 10 ans avec un délai de grâce d’un an à partir de la date de mise en œuvre, soit de mars 2024 à mars 2025», a expliqué le ministre de l’Économie et des Finances. Selon Alousséni Sanou, cela permettra également aux banques de contribuer plus efficacement au développement économique du pays et d’assainir leur portefeuille qui commençait à présenter une augmentation des impayés.

 Il a également souligné que cette signature marque une étape dans la relance de la Société EDM-SA, en lui permettant d’avoir tous les leviers nécessaires pour assurer son équilibre et garantir la fourniture du service public. Le patron de l’hôtel des Finances a remercié l’ensemble des banques ainsi que la Société EDM-SA pour la diligence et la compréhension ayant permis d’aboutir à cet accord.

La présidente de l’APBEF-Mali a révélé que les banques maliennes, de 2022 à 2023, avaient accompagné plusieurs fournisseurs de la Société Énergie du Mali pour un montant d’environ 259 milliards de Fcfa, qui étaient en impayés jusqu’à fin décembre 2023. «Il était donc impératif de trouver une solution pour gérer ces dettes, non seulement pour assainir nos portefeuilles, mais surtout pour clore l’exercice avec nos commissaires aux comptes», a-t-elle confié, avant d’assurer que les banques continueront à soutenir l’économie et l’État afin qu’ensemble, nous puissions œuvrer pour le développement du Mali.

Quant au directeur d’EDM-SA, il a indiqué que cette convention permettra à sa société d’améliorer sa trésorerie, de relancer ses activités et d’améliorer sa desserte. «Cela permet également de relancer toute la gestion de l’entreprise qui était véritablement dans une situation très difficile face à son endettement», a-t-il ajouté, avant de garantir que les fonds seront utilisés à bon escient.

De son côté, le chef de file du pool bancaire a indiqué que ce nouvel accord entre EDM-SA et le système bancaire permettra d’assainir le portefeuille des banques et d’améliorer ses conditions d’exploitation afin qu’elle respecte ses engagements. «Il ne s’agit pas pour le moment d’un apport de trésorerie directe, mais plutôt d’un soulagement financier pour la société, avec le paiement des échéances de prêt adaptées aux contraintes de l’activité d’EDM-SA», a-t-il expliqué. Il a aussi assuré que la BMS-SA, en tant que banque chef de file, jouera un rôle de catalyseur pour la mise en œuvre du présent protocole et le suivi des engagements pris par les différentes parties prenantes.

Amadou GUEGUERE

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024