Jeudi 30 Mai 2024

Cité douanière à Dialakorobougou ACI : Bientôt le démarrage des travaux de construction de 500 logements

Ce programme qui verra à terme la réalisation de 2.000 logements, s’étale globalement sur 6 ans. L’exécution de la première phase de 500 logements coûtera 13,350 milliards de Fcfa pour un délai d’exécution de 24 mois.

La société immobilière Traco Inter-SA, Orabank et la Section syndicale des douanes ont signé, vendredi dernier, une convention portant construction d’une cité douanière. Il s’agit de la réalisation d’une première tranche de 500 logements sur un programme de 2.000 logements économiques au profit des travailleurs des douanes du Mali. Les 500 premiers logements seront construits sur le site de l’ACI 2000 à Dialakorobougou sur la route de Ségou à 20 km de la Tour d’Afrique.

La cérémonie de signature, qui s’est tenue dans la salle de réunion du ministre de l’Économie et des Finances, était parrainée par le ministre Alousséni Sanou. C’était en présence du secrétaire général de la Section syndicale des douanes, Yacouba Katilé, du directeur général de société Traco Inter-SA, Oumar Diawara, et du directeur général adjoint d’Orabank, Demba Ousmane Traoré. On notait également la présence de la présidente directrice générale (PDG) de l’Agence de cessions immobilières (ACI-SA), Mme Bah Rabia Touré et des membres de l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (Apim).

Cette première tranche de 500 logements est repartie en trois types : 230 logements de type F3 sur une superficie de 200m², 170 logements de type F4 sur une superficie de 250 m² et 100 logements de type F5 sur une superficie de 300 m². Le coût global des 500 logements s’élève à la somme de 13,350 milliards de Fcfa hors taxes (HT). L’acquisition des maisons sera faite sous le système de prêt acquéreur pour une durée de 5 à 20 ans. Les prix des logements vont de 20 à 45 millions de Fcfa selon le type.

La mobilisation du financement sera faite suite à la domiciliation salariale des adhérents auprès des banques partenaires et après acceptation des conditions du système prêt acquéreur. Une fois les conditions du prêt convenues avec la Section syndicale des douanes, la banque partenaire, en sa qualité de banque préteur, s’engage à payer le prix visé conformément à un planning de paiement convenu avec la société Traco Inter-SA, par des virements bancaires sur un compte spécifique ouvert à cet effet dans les livres de la banque au nom de la société.

«Ce projet est une opportunité pour toutes les parties impliquées. D’une part, il permet à la douane d’améliorer les conditions de vie de ses collaborateurs, et d’autre part, il offre à notre institution bancaire la possibilité de nouer des partenariats à forte valeur ajoutée », s’est félicité le directeur général adjoint d’Orabank Mali, Demba Ousmane Traoré. De son côté, le patron de la société Traco Inter-SA a salué le professionnalisme et l’engagement de ses partenaires (ACI et Orabank) qui se sont engagés à accompagner les soldats de l’économie dans la réalisation de leur cité, une première pour la douane du Mali. «C’est une fierté pour nous en tant qu’acteurs immobiliers d’apporter une solution au problème de logement et alléger le système locatif au Mali», a affirmé Oumar Diawara, avant d’assurer son engagement pour la bonne exécution de ce projet.

Le secrétaire général de la Section syndicale des douanes s’est engagé à œuvrer activement pour garantir la réussite de ce projet et pour veiller à ce qu’il réponde aux besoins et aux attentes de tous les agents. Yacouba Katilé s’est dit convaincu que cette cité douanière contribuera à améliorer leurs conditions de travail et à renforcer leur engagement envers la protection des intérêts économiques de notre pays. Quant au ministre de l’Économie et des Finances, il a remercié la Section syndicale des douanes pour cette initiative qui est en phase avec les objectifs et les ambitions des autorités du pays.

Alousséni Sanou a félicité la direction générale des douanes et l’ensemble de son personnel pour avoir pensé à ce projet vital, avant de réitérer sa disponibilité et son accompagnement pour sa réussite. Le ministre Sanou a aussi salué les efforts louables que consentent les travailleurs des Douanes pour sécuriser l’économie de notre pays et surtout recouvrer plus de recettes pour l’État comme en témoigne l’atteinte des objectifs de recettes assignés au titre de l’exercice 2023. Il a exhorté les parties prenantes à cette convention (la société Traco Inter-SA, la Section syndicale des douanes et Orabank) à tout mettre en œuvre pour la réussite de ce projet qui pourrait créer un effet d’émulation chez d’autres corporations.

Makan SISSOKO

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024