Mardi 18 Juin 2024

Mali : Conseil supérieur de l’agriculture : Les précisions du ministre Lassine dembélé

72 heures après la tenue de la 14ème session du Conseil supérieur de l’agriculture (CSA), le ministre de l’Agriculture, Lassine Dembélé, était vendredi dernier face à la presse pour expliquer les conclusions et recommandations issues de ce conseil.

Avant d’exposer les points saillants de cette session, le conférencier a rappelé le cadre juridique et institutionnel du CSA qui est un organe de concertation sur les politiques nationales de développement agricole et péri agricole. Selon lui, le Conseil est régi par les dispositions de la Loi d’orientation agricole (LOA) en ces articles 185 à 187 et a pour mission de veiller à l’application de la LOA. Aussi, dira-il, l’un des instruments les plus importants est disposé dans l’article 195 de cette LOA qui met l’accent sur la planification dans le secteur agricole, d’où l’élaboration d’un Plan annuel de campagne agricole harmonisé et consolidé.

Parlant des points saillants, le ministre a présenté aux hommes des médias le bilan de la campagne agricole 2023, annoncé les prévisions de 2024 et les projections 2025 et 2026. En effet, en 2023, sur une prévision de 10,9 millions de tonnes de céréales, notre pays a réalisé 9,9 millions de tonnes, soit  91,41%. Concernant le coton, 582,5 mille tonnes ont été réalisées sur une prévision de 750 mille tonnes, soit un taux de réalisation de 77,7%.

Pour la campagne agricole en cours et les deux années qui suivent, les autorités en charge de l’agriculture ambitionnent de produire 11,09 millions de tonnes en 2024, 11,7 millions de tonnes en 2025 et 12,4 millions de tonnes en 2026. Pour le coton, elles projettent respectivement pour ces mêmes années une production  de 765 milles tonnes, 910 milles tonnes et 910 milles tonnes. Sur une prévision de 522,3 mille tonnes d’engrais, il est prévu la subvention de 140,6 mille tonnes. Et pour les semences, sur 200 tonnes, 67 tonnes de maïs hybrides seront subventionnées. À ces prévisions, il faut ajouter la subvention de 370,7 mille tonnes d’engrais pour le coton…

Concernant les recommandations issues de cette session, il a énuméré la mise en place des mesures pour faire face aux manœuvres de certaines Ong sur la transhumance inter-États, l’utilisation de façon accrue des technologies issues de la recherche pour valoriser le potentiel agricole du pays, l’opérationnalisation de la politique nationale du conseil agricole pour un encadrement plus rapproché des exploitants agricoles…

Les questions des confrères ont porté sur les mesures prises contre l’insécurité alimentaire, la gestion des subventions, les mesures contre les changements… À ces questions, le ministre a apporté des réponses en invitant les journalistes à soutenir le monde rural en diffusant des bonnes informations.

Anne Marie KEITA

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024