Lundi 22 Juillet 2024

Mali : Koulouba : Le président de la Commission de l’Uemoa reçu par le chef de l’État

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, mercredi dernier au Palais de Koulouba, le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

Abdoulaye Diop était venu réaffirmer la solidarité et le soutien de l’organisation au peuple malien. Occasion pour lui de discuter avec le chef de l’État des défis auxquels notre pays fait face, mais aussi ceux de l’Uemoa de façon plus générale. «C’est un point important que nous avons eu à aborder, à discuter et voir ensemble ce que nous pourrons faire pour que l’Union puisse continuer à appuyer le Mali dans les actions à mener pour faire face à tous ces défis», a confié le président de la Commission de l’Uemoa.

La rencontre a été également l’occasion pour faire l’état de la situation économique de l’organisation sous-régionale qui est caractérisée par une certaine résilience et une dynamique économique avec des taux de croissance qui restent assez élevés. Mais aussi par une inflation que «nous commençons à maîtriser après la flambée que nous avons connue en 2022  et des autres agrégats qui évoluent favorablement», a indiqué Abdoulaye Diop.

Dans cette optique, a-t-il témoigné, la situation économique du Mali est très dynamique avec des taux de croissance supérieurs à 5%. Mieux, l’économie malienne sur cette période, malgré le choc qu’elle a connu, est restée résiliente, a félicité l’illustre visiteur. «Aujourd’hui, sur deux années consécutives, le Mali a plus de 5% de taux de croissance, une inflation qui est maîtrisée du point de vue des agrégats macro-économiques», a renchéri le président de la Commission de l’Uemoa.

Les échanges entre les deux personnalités ont aussi porté sur les perspectives de l’Uemoa, relatives notamment à un travail en cours portant sur «la vision de l’Uemoa à l’horizon 2040». «C’est une vision qui va essayer  de définir un peu l’union que nous voulons pour nos peuples à l’horizon 2040. Cette audience a été l’occasion pour nous de recueillir les orientations  du chef de l’État et voir comment les intégrer dans cette vision que nous sommes en train de finaliser», a détaillé l’hôte de marque.

Avant de féliciter la volonté de nos autorités de continuer à maintenir les taux de croissance encore plus élevés.

RELEVER LE DÉFI DE GÉOPOLITIQUE- Le chef de l’Etat s’est également entretenu avec une délégation des participants aux travaux de la 30è Conférence des directeurs généraux des douanes de la Région Afrique occidentale et centrale (AOC) de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), conduite par son vice-président, le contrôleur général nigérian des douanes, Bashir Adewale Adeniyi. Ces derniers étaient venus remercier le président de la Transition pour l’accueil et l’hospitalité que notre pays leur a accordés. Mais aussi pour l’excellente organisation de la rencontre des directeurs généraux des douanes de l’Afrique de l’Ouest et du Centre qui prend fin ce vendredi.

«Nous avons été impressionnés par l’appui substantiel que le gouvernement malien accorde aux services des douanes du pays qui jouent un rôle important dans l’accroissement de la sécurité, mais aussi dans le développement économique du Mali», a félicité le contrôleur général nigérian des douanes. Bashir Adewale Adeniyi s’est également réjoui de la réponse que les autorités sont en train de donner à la lutte contre le terrorisme dans notre pays. Mais aussi des dispositifs qui ont été mis en place au niveau des frontières afin d’atténuer les problèmes sécuritaires qui impactent les rentrées économiques et budgétaires au niveau de nos services des douanes.

Et de confier que le président Goïta leur a demandé de pouvoir relever le défi lié à la géopolitique qui joue un rôle important dans notre région.

Bembablin DOUMBIA

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024