Dimanche 25 Février 2024

Tchad : Une manifestation violemment réprimée à N’Djaména

Une partie de la capitaine de tchadienne s’est réveillée sous le coup des tirs à balle réelle et de gaz lacrymogène, rapportent plusieurs témoins cités par l'AFP.

Pour cause, des manifestants de façon disparate sont descendues dans les rues pour réclamer le départ du président de la Transition, Mahamat Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis le 20 avril 2021.

Une manifestation a été violemment réprimée par les forces de l'ordre, affirment plusieurs sources locales. Selon les premiers bilans  disponibles évoquent plusieurs morts dont des journalistes et de nombreux blessés.

Après la prise du pouvoir par le Conseil militaire de Transition (CMT), le 20 avril 2021, pour une Transition de 18 mois renouvelables une seule fois, le vice-président du CMT, devant les ambassadeurs accrédités au Tchad, a annoncé une Transition de 18 mois où le pouvoir sera remis aux civils, c’est-à-dire, au plus tard le 20 octobre 2022.

Toutefois, à l’issue d'un Dialogue national inclusif et souverain, Mahamat Idriss Déby Itno, a été  investi président de Transition, après dissolution du CMT. Alors que certains mouvements politico-militaires, associations de la société civile et des partis politiques demandaient avant ce dialogue, à Mahamat Idriss Déby Itno, de clarifier sa position sur son éventuel candidature à la présidentielle de sortie de Transition. Toute chose qui a valu le boycott par ces derniers du Dialogue national tenu le 20 août dernier, qui a investi Mahamat Idriss Déby Itno, président de la Transition.

C’est fort de ce constat qu'à l’appel de plusieurs organisations et partis politiques, des manifestants ont investi les rues de la capitale Tchadienne ce jeudi matin pour réclamer le départ du général  Mahamat Idriss Déby Itno.

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024