Mardi 16 Juillet 2024

Fissure au sein de la Cedeao : le Togo a encore frappé

« Le Burkina Faso d’abord. Ne trahissez pas la Nation Burkinabé ; Ne trahissez pas le peuple Burkinabé ; Ne trahissez pas Thomas Sankara ; seuls les intérêts du Burkina Faso sont importants. Pas vos intérêts personnels ou partisans.

 

Eloignez-vous de ceux qui veulent vous diviser ; Méfiez-vous de ceux qui veulent vous manipuler ; Choisissez vous-même vos amis ; Ne laissez pas quelqu’un d’autre choisir vos amis ou vous dire ce que vous devez faire ; Soyez fier de votre pays, de votre nation, de vos dirigeants. Soyez des dignes filles et fils du Pays des hommes intègres. L’Afrique toute entière vous regarde ».

C’est la déclaration du ministre des affaires étrangères du Togo Robert Dussey, lors de sa visite au Burkina Faso. Le ministre togolais représentait le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbe à la cérémonie de remise de diplômes aux étudiants de la 12ème promotion de l’Institut des Hautes Etudes Internationales de Ouagadougou.

Le diplomate togolais était aux cotés de ses homologues du Burkina Faso et du Mali. Le Président de la république togolaise a été choisi comme parrain de cette promotion. Le Togo adopte plus en plus différente une posture souverainiste et s’écarte davantage des positions de la CEDEAO qui prône qui guerre au Niger dans le but de rétablir le président déchu Bazoum.

Des voix s’élèvent cependant pour demander au président togolais de jeter un regard bienveillant sur les détenus politiques de son pays.

Source : Tout Africa

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024